Dans la short-list de la Caf pour arbitrer la finale de la Ligue africaine des Champions entre Wac et Al Ahly, le Sénégal a finalement désisté au profit du Maroc. Pour la Supercoupe, prévue en août prochain, le Stade Abdoulaye Wade est à nouveau sur les tablettes de l’instance continentale.

Le Wydad de Casablanca, vainqueur de la Ligue africaine des Champions et la Renaissance sportive de Berkane, lauréate de la Coupe Caf, s’affronteront en Supercoupe africaine. La Caf a décidé que cette finale doit se jouer lors de la première semaine du mois d’août.

Ce n’est pas souvent le cas de voir deux équipes du même pays disputer une finale de Supercoupe Caf. Du coup, c’est plutôt la désignation du lieu de la rencontre qui est attendue et scrutée.

Le Qatar et le Maroc aussi candidats

Et selon le site marocain Le360sport, «outre le Maroc, deux autres pays sont candidats pour accueillir la Supercoupe : le Qatar qui a abrité les trois dernières éditions et le Sénégal.»
Justement, concernant le Sénégal, on se rappelle que le nouveau joyau de Diamniadio, le Stade Abdoulaye Wade, faisait partie des infrastructures ciblées par la Caf pour accueillir la finale de la Ligue africaine des Champions.

Finalement Dakar s’est désisté au profit de Casablanca qui a abrité, le 30 mai dernier, le choc maghrébin entre Wac et Al Ahly, remporté par les Marocains (2-0) qui ont brisé le rêve des Cairotes de s’offrir un triplé historique.

Une défaite d’ailleurs restée en travers de la gorge du coach de l’équipe égyptienne qui a pesté contre le choix de Casablanca par la Caf pour accueillir la finale.

«Nous ne pouvons parler de victoire ou de défaite que lorsque nous jouons sur un terrain neutre et que les deux équipes ont un nombre égal de supporters. Je pense que ceux qui étaient derrière cette décision sont heureux aujourd’hui», a dégainé, à la fin du match, Pitso Mosimane, en dénonçant des «circonstances anormales». Avant d’enfoncer le clou en guise de provocation : «La meilleure équipe aujourd’hui est celle qui a perdu.»

La Supercoupe Caf 2022 se jouera-t-elle loin du Maroc alors que les deux finalistes sont des clubs marocains ? La balle dans les godasses de la Caf…

Pour autant, les férus du foot au Maroc caressent l’espoir de voir la Supercoupe se jouer dans l’un des grands stades du Royaume. Ce sera, selon eux, l’occasion d’une nouvelle grande fête du ballon rond, après l’ambiance extraordinaire notée au stade de Casablanca lors du succès du Wac.

SourceLequotidien
Article précédentAbdoulaye Diallo : «retrouver un projet où je peux m’exprimer et montrer que je ne suis pas mort»
Article suivantSénégal vs Benin : Sadio Mane « Je suis professionnel et prêt à défendre les couleurs de mon pays »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here