PARTAGER

Le match aller Sénégal – Burkina Faso comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 a déçu plus d’un. Les Lions n’ont pas été à la hauteur, et on a presque l’impression d’avoir suivi une équipe en reconstruction, dire que cette équipe proposait un jeu alléchant il y a quelques mois en Coupe d’Afrique. Les facteurs qui expliquent cette désillusion sont nombreux et personne ne peut clairement les articuler. La pelouse, le public peu nombreux et peu enthousiaste ou encore les nombreux joueurs absents au sein de l’effectif peuvent tous être considérés comme des facteurs. Keïta Baldé n’a pas joué depuis des mois, Moussa Sow n’évolue plus au haut niveau étant retourné à Al-Ahly, Henri Saivet, qui fut crucial sur les balles arrêtées, n’a pas de temps de jeu à Newcastle, Souaré est inapte, Gassama était suspendu, Kouyaté revient de blessure. Bref, on a presque le sentiment qu’un match nul n’est pas une si grande déception vu le scénario.

Cependant, s’il y a un aspect du match qui laisse à désirer, c’est bien le classement et les choix du coach Aliou Cissé. On connaît « l’Aboyeur » très confiant et opiniâtre dans les décisions qu’il prend en équipe nationale, mais il est obligatoire de constater que ses choix n’ont pas été si bons. Analyse :

Gardien : Beaucoup s’inquiétait du choix de gardien de but pour ce match depuis le forfait du titulaire habituel, Abdoulaye Diallo. En voyant Khadim Ndiaye comme titulaire, on pouvait ressentir quelques frissons du match Sénégal-Cameroun en 2011, et du crochet qu’il avait tenté face à Samuel Eto’o devant un public bouche bée de LSS. Mais heureusement, Khadim nous a montré que c’est un gardien sur qui on peut toujours compter, vu les nombreux arrêts qu’il a effectué face aux burkinabès. Chapeau à l’entraîneur des gardiens Tony Sylva. Khadim Ndiaye sera reconduit à Ouagadougou.

Arrière droit : Les critiques qu’Aliou Cissé a reçu par rapport au choix de Moussa Wagué à ce poste sont mal placées. Nombreux sont les sénégalais qui l’ont critiqué sans savoir que le titulaire habituel au poste, Lamine Gassama, était suspendu. Il est évident que même si Wagué a fait un match correct, il est encore trop jeune pour jouer à un poste aussi important dans des éliminatoires au Mondial. Lamine Gassama sera reconduit à son poste à Ouaga sans contestation.

Axe central : La suspension de Kalidou Koulibaly est un coup dur pour l’axe central des Lions. Mais il faut rester positif car le Sénégal regorge de joueurs talentueux capable de pallier ce problème. Le vice capitaine Kara Mbodj sera bien sûr reconduit mais la grande question est avec qui sera-t-il associé. Beaucoup de techniciens ont répondu que Fallou Diagne et Modou Diagne n’ont pas été convoqué pour rien et peuvent faire l’affaire, mais ils oublient que ce n’est pas parce qu’un défenseur remplaçant a été convoqué qu’il est premier dans la hiérarchie pour pallier une blessure à son poste de prédilection. Pour assurer la sûreté, il faudra mettre le capitaine des Lions Cheikhou Kouyaté aux côtés de Kara, d’autant plus que Kouyaté a passé la majeure partie de la saison passée à ce poste à West Ham.

Arrière gauche : Ah le poste d’arrière gauche… Un poste qui donne des maux de têtes depuis plus d’un an avec l’accident de Pape Ndiaye Souaré. Beaucoup de joueurs ont tenté leur chance à ce poste, mais sans donner de réelles satisfactions. Des techniciens ont critiqué la non convocation d’Adama Mbengue, qui fait un bon début de saison à Caen, alors que Saliou Ciss, qui a été convoqué, n’a pas de temps de jeu à Angers. Mais ils oublient que temps de jeu en club, ne signifie pas expérience en équipe nationale, et Saliou Ciss a fait taire les critiques en faisant un bon match à l’aller. Sauf catastrophe, il retrouvera son couloir au match retour.

Milieu défensif : Aliou Cissé a préféré mettre Salif Sané au poste de sentinelle à l’aller et avancer Idrissa Gana Gueye au poste de milieu central droit. Une décision risquée qui a créee un surnombre de milieux défensifs dans l’entrejeu, dans un match où le Sénégal se devait d’attaquer, et qui a abouti à plusieurs percés dangereuse de la part Burkinabès dans l’axe de la défense du Sénégal. Ceci est dû au match moyen de Salif Sané, qui devra être remplacé par Gana à ce poste. Même s’il n’a pas été aussi impressionnant que d’habitude, Gana Gueye est titulaire indiscutable et sera évidemment de la partie. Gana est un des meilleurs récupérateurs d’Europe et doit donc être placé au poste de récupérateur, d’autant plus que le match se joue à l’extérieur.

Milieu central droit : La non titularisation de Pape Alioune Ndiaye, qui fait feu et flamme à Galatasaray et qui avait gagné sa place en équipe nationale depuis la CAN, et une question à laquelle seul le coach peut répondre. La créativité dont les Lions avait besoin durant les 90 mins sur la pelouse de LSS aurait pu venir de l’ancien pensionnaire de Diambars, mais malheureusement il n’a eu qu’une vingtaine de minutes de jeu. Aliou Cissé aurait pu jouer son va-tout offensif à Dakar en mettant Pape Alioune Ndiaye, et ensuite renforcer le milieu au retour en mettant Salif Sané pour mieux défendre. Il sera donc obligé de faire l’inverse vu que le match à Ouaga est un match à gagner. Il faudra impérativement mettre Pape Alioune Ndiaye comme titulaire à ce poste.

Milieu central gauche : Aliou Cissé a voulu mettre Younousse Sankharé comme titulaire en raison de son bon début de saison à Bordeaux. Mais le coach a oublié qu’il y a peu de corrélation entre la forme en club, et la forme en équipe nationale, surtout à un poste de milieu de terrain. Sankharé n’a pas été sélectionné depuis 2016 et n’était même pas présent à la Coupe d’Afrique. Le convoquer pour la première depuis presque un an et le mettre directement comme titulaire dans un match aussi important est difficile à comprendre. Il a été l’auteur d’un match moyen, et nous espérons que ses coups de pieds arrêtés auxquels on a eu droit à l’aller ne seront plus dans nos champs de visions au retour. Le coach pourrait aligner Cheikh Ndoye ou même reconduire Salif Sané.

Attaque : Sadio Mané peut mieux faire en équipe nationale. C’est évident. Mais il n’est pas dans l’intérêt de l’équipe de critiquer si sévèrement un joueur capable de débloquer un match à tout moment. Mané est un joueur vital et il faut continuer à lui faire confiance en attaque au retour en espérant qu’on verra finalement le Sadio Mané de Liverpool.

Malgré son manque de compétition en ce début de saison, ne pas aligner Keïta Baldé dès le début du match retour à Ouaga serait jouer avec le feu. Comme Mané, il peut débloquer la situation à tout moment. Il a l’habitude d’affronter de grands défenseurs italiens en Serie A, et donc ce n’est pas la peine de surestimer des défenseurs burkinabès. Même en manque de compétition, Keïta peut crucifier une défense comme celle du Burkina.

Comme d’habitude, le poste d’avant-centre est encore remis en cause, vu le manque de finition de Moussa Sow. Aliou Cissé, qui avait toujours tendance à titularisé Mame Biram Diouf, était obligé de cédait à la pression des supporters, dû au forfait de ce dernier. Même si Konaté et performant en club cette saison, Sow doit être reconduit. Il n’y a nul doute que Moussa Sow est un grand attaquant doté d’expérience. Il faut continuer à lui faire confiance à ce poste au retour d’autant plus qu’il a déjà ses marques dans cette défense du Burkina ayant été titularisé à l’aller.

En conclusion, les décisions seront prises par l’entraîneur des Lions Aliou Cissé. Vu l’importance de ce match retour et le peu de temps qu’il y a pour que l’équipe se repose, il faut calmer les ardeurs et les critiques. Les joueurs savent ce qui leurs attend et il faut unir les cœurs et les soutenir, en espérant que les Dieux du foot seront du côté du Sénégal.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here