«Nous avons commis une erreur en prenant Moussa Sow lors du dernier mercato hivernal. Il sera sur pied la semaine prochaine, espérons que son retour sera utile.»

Ces mots du président de Buraspor, le nouveau club de l’international sénégalais, repris par Les Échos, sonnent comme un couteau dans le dos. Surtout qu’ils sont prononcés au moment où Sow, blessé, a besoin de soutien.

Le Lion est arrivé au début du mois de janvier à Buraspor. Il n’a disputé que trois matches. Blessé au genou, l’ancien Lillois ne joue pas depuis le 27 janvier. Son club est au fond du classement du championnat turc, à la 12e place.

Cette situation entame-t-elle les chances de Sow de disputer la prochaine Coupe du monde ? Le manager des Lions, Lamine Diatta, cité par Les Échos, garde espoir: «Nous sommes fin février, la Coupe du monde commence dans trois mois et demi, c’est encore loin. Il y a un groupe qui s’est qualifié, un groupe qui vit bien.»