Brésil 1-1 Sénégal – Un nul encourageant

    1
    SINGAPORE, SINGAPORE - OCTOBER 10: Sadio Mane of Senegal holds off Neymar of Brazil during the international friendly match between Brazil and Senegal at the Singapore National Stadium on October 10, 2019 in Singapore. (Photo by Allsport Co./Getty Images)

    Performance intéressante du Sénégal face à la Seleçao, avec une bonne attitude face au ballon mais également pour le ressortir à la récupération.

    Cependant l’équipe progresse plus difficilement dans le dernier tiers du terrain et le jeu s’est peu appuyé sur Famara Diedhiou (auteur de l’égalisation) que ce soit en appui entre les lignes et sur le plan des services en première intention.

    À noter également peu de centres alors que le Sénégal avait un avantage net de taille à exploiter face à un duo Marquinhos Silva vulnérable dans les airs.De façon générale, les coups de arrêtés doivent être LA PRIORITÉ du coach Aliou Cissé. C’est un aspect du jeu crucial qui aurait pu aider à gagner la CAN et avancer en Coupe du Monde. Dans l’animation je penche pour une organisation hybride 433/442 où Krepin Diatta (peut-être l’homme du match) serait entre un rôle de Milieu central gauche et milieu gauche. Avec l’idée de ne pas avoir systématiquement Sadio Mané à l’arrêt niveau ligne de touche et plus proche de Diedhiou autour de qui il peut tourner en phase offensive.

    Le numéro 10 des Lions et des Reds s’affirme comme un des tous meilleurs si ce n’est le meilleur joueur du monde et il est important de le mettre dans des positions plus proche du but en sachant le faire oublier de ses adversaires.J’aurais aimé voir les qualités de débordement de Saliou Ciss pour apporter de la profondeur à gauche même si Racine Coly n’a pas démérité. Travailler de façon asymétrique dans un 442 apporte de la diversité avec un côté droit plus rigide autour de Gassama et Sarr qui forment un duo solide et efficace défensivement.

    Gana Gueye a été peu confortable, trop de touches de balles comparé au contexte parisien où il joue son football naturel avec plus de facilités.

    Le duo Koulibaly Sané fut assez efficace malgré un mauvais alignement sur le but de Firmino. L’expérience est le premier atout de cette paire de défenseurs malgré une complémentarité qui peut être discutée. Beaucoup d’interventions importantes de leur part même s’il est vrai que le Brésil manque de gabarits imposant en attaque.Cette opposition est naturellement faite pour que le Sénégal joue dans un contexte favorable, ce qui fait relativiser la performance face a l’incapacité à profiter de nos avantages en phase offensive.

    Enfin Sidy Sarr est un talent différent avec un bon pied gauche, une capacité à faciliter la relance tout comme un menace dans les 30 derniers mètre et j’aimerais en voir plus. Il est utilisable dans un double pivot tout comme dans le 433 utilisé à la CAN. Lui et Loum Ndiaye peuvent apporter une fraîcheur et dynamisme à l’entre-jeu du Sénégal.Le gros point noir : ce n’est que le premier et le seul match sur un calendrier FIFA permettant de jouer 4 matches. Le Sénégal n’a pas la possibilité de jouer qui que ce soit depuis la CAN et affronter le Brésil est dommage s’il n’y a pas d’autres matchs de préparation autour.

    L’équipe a besoin de plus de repères et ça passe par plus de matches de ce niveau mais également plus de mise pratique quitte à affronter des équipes moindres. Ainsi ce type de performances pourrait être consolidé et les aspects négatifs corrigés avant d’attaquer les éliminatoires de la CAN 2021.

    Un mot sur le Brésil

    La Seleçao qui a fait son retour en 4222 et utilisé Neymar comme second attaquant.
    La formation Auriverde est en mutation et ce retour aux fondamentaux qui ont fait les succès du Brésil mettent en évidence le besoin de jouer avec deux milieux pour protéger la défense.

    Une raison suffisante pour jouer avec Casemiro et Fabinho de sorte à tirer le meilleur des latéraux. Gabriel Jésus a trouvé son rôle optimal pour le Brésil au poste d’ailier droit et s’affirme comme un joueur très important du dispositif de Tite.

    L’alternative au 4222 serait un système en 352 où Fabinho ou Casemiro pourrait être aligné aux côtés de Silva et Fabinho pour permettre à Arthur de garder une place au milieu de terrain.

    Cependant, il y aurait un choix à faire en attaque et un joueur entre Coutinho ou Firmino pourrait faire les frais de cet ajustement. Cet équilibre permet d’apporter une solution à la problématique auquel le Brésil a fait face durant la Coupe du Monde et la Copa America (cf les articles datant de 2018 Bel Horizon pour la Seleçao et Le Brésil Coupé en 2) remportée sans sa Superstar Neymar Junior.

    1 COMMENTAIRE

    1. « De façon générale, les coups de arrêtés doivent être LA PRIORITÉ du coach Aliou Cissé. C’est un aspect du jeu crucial qui aurait pu aider à gagner la CAN et avancer en Coupe du Monde. » Nous sommes d’accord là-dessus : le Sénégal est l’une des équipes qui obtient le plus grand nombre de coups de pieds arrêtés, mais qui malheureusement peine à les convertir en buts ! En étant plus efficaces dans ce domaine, le Sénégal aurait non seulement pu remporter la CAN, mais également aller plus loin en Coupe du Monde, compétition où son aventure a pris fin… à cause d’un corner de l’équipe colombienne ! Ironique, non ?

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here