Dans ce « choc des Africains » qui tardait à se décanter, El Hadj Madické Kane, le milieu de terrain et vice-capitaine du Jaraaf a été déterminant. Simplement parce qu’il a transformé avec calme et sérénité les deux penalties obtenus par son équipe (52ème et 90+2 mn). Pas évident dans ce match tactiquement fermé et haché avec des fautes à n’en plus finir et des cartons qui pleuvaient dont un rouge pour le défenseur central du Jaraaf, Cheikhou Oumar Koné à l’heure de jeu, et où les occasions de marquer ont été rares de part et d’autre.

En plus d’avoir été présent dans le jeu, Madické a été déterminant, prenant à chaque fois à défaut Baye Assane Cissé, le portier de Teungueth FC.

« Nous savions que ce serait un match très difficile, mais nous croyions en la victoire », a soutenu le longiligne milieu du Jaraaf.

Face à un adversaire joueur, le Jaraaf selon Madické Kane, « a choisi de lui laisser le ballon, pour lancer des contres dès qu’on récupère le ballon ». D’après lui, son équipe aurait même pu faire l’essentiel en première période. « Mais, on a été trop pressé par moments », a-t-il regretté. « Heureusement qu’après la pause, on s’est bien repris » a analysé Madické qui avait déjà été désigné Homme du match, il y a deux journées face à Dakar Sacré-Cœur.

Sourcelsfp
Article précédentLigue 2 – 5ème journée : La Linguère creuse l’écart
Article suivantASSE- Pape Abou Cissé: “Je suis prêt à jouer”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here