PARTAGER

Samedi prochain, le Sénégal affrontera en quart de finale de la CAN 2017 un gros calibre du football africain, le Cameroun. Gardien de but et capitaine des Lions lors de la précédente édition, Bouna Coundoul donne des ficelles. 

Le Sénégal a mis fin à 11 ans de disette, en se qualifiant pour les quarts de finale, après son deuxième succès face au Zimbabwe. Quel commentaire faites-vous de cela ? 

Tout d’abord, on rend grâce à Dieu, pour nous avoir permis de mettre fin à 11 ans de disette. Vraiment, c’est une qualification méritée. Je félicite et j’encourage les joueurs. Tout en leur disant de ne pas baisser la garde, parce la CAN passe très vite. Donc, il faut resserrer les lignes et continuer à travailler, afin d’atteindre l’objectif.
En quarts, le Sénégal s’expliquera avec le Cameroun. Que vous inspire ce choc entre Lions ?

Certes, le Cameroun est un gros morceau. Mais les Lions ont tous les atouts pour sortir victorieux de ce duel. En plus, il y a lieu d’espérer vu le brillant parcours que les Lions ont réalisé dans leur groupe. En tout cas, les Lions peuvent aller loin dans cette CAN s’ils restent dans l’état d’esprit affiché jusqu’ici.
Vous semblez plutôt optimiste ? 

Avec l’équipe que l’on a, tout est possible. Seulement il faudra y aller match par match. Comme de la manière dont ils ont démarré la CAN. En plus, il faudra faire sien cet adage français qui dit : «petit à petit l’oiseau fait son nid». Encore une fois, Sénégal united, Sénégal mbollo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here