PARTAGER

Victime d’une fracture-péroné ou tibia gauche depuis 5 mois, Demba Ba commence à rejouer au football. Après une rééducation progressive, l’attaquant sénégalais de Shanghai Shenhua (D1 Chine) compte revenir à la compétition le plus tôt possible. 

Blessé depuis mi-juillet, à l’occasion de la 17ème journée du championnat chinois de D1 au cours d’un derby qui a oppose son équipe, Shanghai Shenhua, au Shanghai SIPG, Demba Ba continue sa rééducation. Après l’intervention chirurgicale de Dr Olivier Bringer qui l’a opéré du tibia gauche, le natif de Sèvres a été interné à l’institut Aspetar de Doha. Depuis lors, Ba occupe ses journées entre la nage a la piscine et quelques séances de vélo pour mieux renforcer ses muscles.

Sous la houlette d’un coach sportif et d’un kiné, Demba Ba a ainsi pu éviter des gestes dangereux et rester dans la remise en condition. Mieux, l’attaquant de Shanghai Shenhua, après avoir fini sa première phase de rééducation, a enchainé la deuxième. Celle-ci consiste à faire quelques courses et mouvements. «Demba Ba parvient à s’échauffer correctement et son travail‘ de reprise progresse. Il a un programme bien ficelé qui lui permet de retrouver ses sensations. D’ailleurs, depuis quelque temps, il est passé à la troisième phase de sa rééducation», nous apprend-on. L’ancien joueur de Hoffenheim tape légèrement dans le ballon. Mais il travaille avec le ballon afin de ne pas perdre complétement ses repères encore moins ses sensations de buteurs si on sait que depuis 5 mois déjà il est éloigné des pelouses. A 31 ans, Demba Ba veut être sur la ligne de départ pour le prochain championnat chinois qui démarre au mois de mars prochain.

Avant sa double fracture tibia-péroné, Demba Ba a joué 1780 minutes en 20 matchs et inscrit 17 buts toutes compétitions confondues dont 14 en championnat avec Shanghai Shenhua. Il a également délivré 3 passes décisives. Son équipe a terminé 4ème du championnat. En dépit sa blessure, Ba a terminé 2éme au classement des buteurs avec 14 réalisations derrière le Brésilien de Guangzhou, Ricardo Goulart.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here