PARTAGER

Après sa réélection pour un 3e mandat à la tête de la Fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor a appelé ses adversaires à rester dans la famille. Pour lui, Louis Lamotte et Mbaye Diouf Dia ont leur rôle à jouer pour la réussite de son programme Horizon 2021.

« Je ne peux être que reconnaissant à l’égard de la famille du football qui m’a renouvelé sa confiance pour une troisième fois. Cette élection n’était pas la mienne mais celle d’une équipe qui a travaillé d’arrache-pied pour montrer qu’elle a eu à faire beaucoup pour le football sénégalais. A travers cette élection, je pense que tout le monde a compris qu’il y a eu une osmose entre l’équipe fédérale et sa base pour matérialiser ce qu’on a vu tout au long de nos tournées.  Nous sommes allés partout au Sénégal pour présenter notre bilan. Les clubs ont adhéré ainsi que les ligues et les dirigeants pour s’approprier de ce bilan-là. L’AG pouvait même s’arrêter au premier tour vu l’écart qui était difficilement rattrapable. C’est important au nom de la démocratie qu’on soit allé au 2e tour.  Vous me donnez l’occasion de rendre hommage à Louis Lamotte et Mbaye Diouf Dia. En réalité, ces personnes qui étaient en concurrence avec moi appartenaient à cette équipe et je dis aujourd’hui et c’est clair dans ma tête que ces gens-là continueront à appartenir à cette équipe.

Je suis convaincu qu’ils ont les capacités et les compétences pour apporter leurs touches au développement du football.

Je profite de cette occasion pour lancer un appel à l’union des cœurs à tous les acteurs du football et plus particulièrement les protagonistes de cette élection. Je veux dire Louis Lamotte et Mbaye Diouf Dia. Ils ont leur rôle à jouer et se serait un plus pour nous pour franchir ce pallié qui nous

Sénégal-Guinée et Sénégal-Burkina

«Nous n’avons pas de temps de répit car déjà mercredi on se tourne vers un match de Chan (Sénégal-Guinée) très important et dans quinze jours aussi on se replonge dans les éliminatoires de la coupe du monde (Sénégal-Burkina Faso). L’objectif est de prendre le maximum de points contre le Burkina pour s’emparer de la première place du groupe.

La priorité au plan temporel c’est les matchs qui sont devant nous comme je vous l’ai dit tantôt.

Mais derrière, nous avons également travaillé sur une perspective dynamique qui continue et exécutée pendant deux mandats. Il s’agit d’aller vers la phase de finition et cela consistera à mieux ancrer le football dans notre pays sur toutes ces dimensions. Travailler sur avec Saer Seck pour booster le football professionnel mais aussi essayer de capitaliser le travail fait par Adoulaye Sow et son équipe au niveau de la ligue amateur pour que tout le monde joue partout dans le Sénégal. Et nous reposer sur nos collègues présidents de ligues pour qu’on puisse avoir une vitalité permanente dans toutes les ligues et de vrai compétitions. Nous avons également des chantiers concernant les infrastructures fédérales. Il y a aussi un aspect important qui me tient à cœur, c’est l’aspect financier. Essayer de trouver plus de moyens pour pouvoir assurer plus de pérennité à notre football. Je n’oublie pas les challenges sportifs. Nous avons des équipes de jeunes qui tournent donc nous devons les accompagner de même que le football féminin. Nous espérons retourner en coupe du monde et coupe d’Afrique pour qu’en 2021, notre vitrine de trophée en équipe A qui est vierge puisse être meublée au moins d’un trophée continental. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here