PARTAGER

Il était dans le groupe de Monaco, qui a battu Dortmund mercredi chez lui en quart de finale de la Ligue des champions. Donc, il a été témoin de l’attaque du bus de leurs adversaires. Seydou Sy, le gardien sénégalais du club monégasque, raconte.

“Nous étions un peu stressés au début, mais ça s’est bien passé après. Nous sommes arrivés le lundi et devions nous entraîner le soir, à la veille du match qui était prévu mardi. Le jour du match, on a fait la promenade le matin, avant d’aller au stade, le soir.

On avait commencé à se changer pour aller à l’échauffement, quand tout  à coup, il y a eu des rumeurs selon lesquelles le bus du Borussia avait été attaqué. Notre manager est venu dans le vestiaire nous dire qu’il se pourrait que le match soit repoussé jusqu’à 21 h (19 h Gmt).

Comme dans tout vestiaire, il y avait de l’ambiance avec la musique pour décompresser. Mais 10 minutes avant qu’on ne sorte pour l’échauffement, le coach Jardim est venu nous dire que le match était reporté jusqu’au lendemain à 18 h 45 (16 h 45 Gmt), le bus de Dortmund ayant été attaqué et qu’un des joueurs, Marc Bartra, était blessé. Les gens de l’Uefa nous ont aussi demandé de ne pas sortir et de rester dans le vestiaire.

Nous y sommes pendant 1 h 30 avant d’aller nous entraîner sur la pelouse et retourner à l’hôtel sous bonne escorte policière. Il y avait beaucoup de policiers partout et aussi à l’hôtel parce que nous avions voyagé avec nos familles. Je rends grâce à Dieu, notre bus était déjà passé. Nous avons gagné le match et sommes rentrés sains et saufs.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here