ASSE : Cheikh Mbengue revient sur sa saison difficile et évoque son avenir

    Il y a un an, Cheikh Mbengue a débarqué à l’AS Saint-Etienne avec des ambitions plein la tête. Mais le Sénégalais âgé de 28 ans a vécu une année plutôt difficile marquée par plusieurs pépins physiques. Son été pourrait bien être une nouvelle fois être animé puisque selon nos informations des clubs de Championship et des écuries turques sont venus aux renseignements. Pour Foot Mercato, le défenseur donne la tendance pour son mercato. 

    Comment avez-vous vécu votre première année à l’ASSE ? 

    Ça a été un peu difficile. Pour commencer, je suis arrivé un peu avant le début du championnat. Je me suis blessé à mon premier match. Puis je suis revenu et je me suis encore blessé. J’ai fait quelques matches et j’ai eu la chance de faire la CAN. C’était un bon moment. En revenant, je me suis de nouveau blessé. En gros, je n’ai pas beaucoup joué cette année. Ça a été une saison difficile. On a eu la chance de finir en Europa League. Mais il est vrai que dans l’ensemble, ça a été une saison compliquée.

    À vous écouter, on vous sent déçu de votre saison…

    Je suis déçu de ne pas avoir beaucoup joué en fait. Je suis déçu de ne pas avoir pu être à 100%.

    Christophe Galtier a quitté le club en fin de saison. Cela vous inspire quoi ?

    Ça faisait longtemps qu’il était à Saint-Étienne. C’est dommage qu’il parte. Il a peut-être fait son temps. Ça faisait un petit moment qu’il était là. Il a permis au club de connaître les joutes européennes, de revenir à de meilleurs classements ces cinq dernières années. Il a fait du bon boulot. Aujourd’hui, il a choisi d’arrêter. Il faut respecter sa décision. Je pense qu’il a tout donné pour ce club.

    Oscar Garcia a été nommé il y a quelques jours. Que pensez-vous de lui ? Avez-vous pu discuter avec ?

    Non, pas encore. On reprend la semaine prochaine. Il a été nommé la semaine dernière. Il doit être en plein travail. On aura l’occasion de se voir à la reprise. On verra comment cela se passera. Ensuite, je ne le connais pas du tout. Je n’ai pas entendu parler de lui.

    Le club vous a-t-il parlé ? Une rencontre est-elle prévue avec vos dirigeants ?

    La priorité, c’était de savoir ce qu’ils allaient faire au niveau du coaching. C’est fait. Je pense qu’ils parleront aux joueurs concernés pour savoir ce qu’ils veulent en faire. J’écouterai ce qu’ils ont à me dire s’ils doivent me parler. En fonction de tout ça, je verrais ce que je dois faire (…) Non, il n’y a pas de rencontre prévue avec le club. Je suis sous contrat, il me reste deux années. On verra à la rentrée ce qu’il se passe et comment cela évoluera avec le nouveau staff.

    Un défi à l’étranger pourrait l’intéresser

    Galtier vous a fait venir chez les Verts. Est-ce que son départ peut impacter votre avenir ?

    Ça, seul l’avenir nous le dira. Aujourd’hui, on va voir comment cela va se passer avec le nouveau coach, ce qu’il attendra de l’équipe et de moi. Je suis à Saint-Etienne. On verra dans les semaines à venir ce qu’il se passera. Dans le foot, on sait que tout va très vite. Je suis à Saint-Etienne, mais on sait que les semaines à venir conditionneront ce qu’il se passera par la suite.

    Avec la saison que vous venez de vivre, est-ce que malgré tout un départ est envisageable ?

    Pour l’instant, non. Mais je ne ferme pas la porte non plus…On ne sait jamais. Pour le moment, je suis à Saint-Etienne. Si on peut me proposer un bon challenge, on ne sait jamais. Ça dépendra de ce que propose le nouvel entraîneur.

    Quels challenges pourraient vous séduire ?

    Plutôt un défi à l’étranger. Je vais débuter ma dixième année en France en septembre. Je ne dis pas que j’ai tout connu. J’ai eu la chance de jouer dans trois clubs, de faire presque 300 matches en professionnels en France. Aujourd’hui, si je devais partir, ce serait plutôt vers l’étranger.

    Des clubs vous ont-ils approché ? (selon nos informations, deux clubs de Championship et deux écuries turques sont venus aux renseignements

    Non, pas encore. Le mercato vient d’ouvrir il n’y a pas longtemps. J’ai mon agent Bakari Sanogo qui s’occupe de tout ça. Je le laisse gérer et voir s’il y a des propositions. Pour le moment, je suis à Saint-Étienne.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here