Accueil Les Lions Anfield- Sadio Mane puissance 50!

Anfield- Sadio Mane puissance 50!

0

Dénués d’inspiration, les champions de Premier League ont battu Aston Villa sans forcer ce dimanche, pour le compte de la 33e journée (2-0). Sadio Mané a signé le premier but de la rencontre.

Les haies d’honneur ne réussissent pas à Liverpool. Depuis qu’ils sont champions d’Angleterre, la motivation fuit les hommes de Jurgen Klopp. La rigueur aussi. Opposés à Aston Villa pour le compte de la 33e journée de Premier League ce dimanche, les coéquipiers de Mo Salah ont rendu une pâle copie, à des années-lumière ce qu’ils étaient capables de produire avant d’être sacrés.

Malgré une domination aussi trompeuse que stérile, les locaux ont signé deux petites tentatives dont une cadrée lors du premier acte. Douglas Luiz et Aston Villa aurait d’ailleurs pu faire très mal aux nouveaux patrons de la PL avec un peu plus d’audace.

Anwar El Ghazi testait lui les réflexes d’Alisson en début de seconde période après un bon travail de Jack Grealish (52e). Les Reds continuaient à afficher une production décousue, loin des standards auxquels ils nous avaient habitués. Jurgen Klopp opérait trois changements à l’heure de jeu, avec les entrées de Firmino, Wijnaldum et Henderson. Des décision qui allaient impacter la physionomie d’une partie soporifique. Et à 20 minutes du terme, les Reds trouvaient enfin la faille.

Et c’est de Sadio Mané que venait la lumière. Sur une action initiée par l’inusable Trent Alexander-Arnold, Keita remisait sans contrôle vers Mané et le Sénégalais réussissait une frappe du gauche qui filait sous la transversale de José Reina. Le Lion de la Téranga marque ainsi son 20e but de la saison et son 50e but à Anfield pour les Reds.

Liverpool aggravait la marque en fin de rencontre par le jeune Curtis Jones, pour son premier but en Premier League.  2-0, score final. Un Liverpool qui savoure encore son titre n’a pas forcé son talent.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here