PARTAGER

L’ancien sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal, Amara Traoré s’est exprimé sur la qualification des Lions pour la CAN 2017. Pour Amara, ce parcours du Sénégal (6 matches, 6 victoires) ressemble beaucoup à celui de 2012 (6 matches, 5 victoires, 1 nul). Mais lors de la CAN 2012, l’équipe, dirigée par Amara Traoré, était sortie au premier tour avec à la clé 3 défaites. Pour éviter que cela se reproduise, l’ancien coach conseille au staff technique d’inclure dans l’effectif des joueurs d’expériences pour aider l’équipe.

Il y a beaucoup de similitudes avec 2012 mais je ne souhaite pas le même sort. Qu’est ce qui c’était passé  à cette coupe d’Afrique? J’aime bien que l’on parle de perspectives car sur ce, moi, je le mets en trois points : d’abord dire la vérité aux sénégalais, il faut leur faire entendre ce qu’ils ne veulent pas entendre je ne le dis pas par gaieté de cœur. Que les sénégalais sachent la valeur réelle de l’équipe. Bannir les termes on peut gagner n’importe qui en Afrique. Ensuite parmi ces joueurs qui ont fait qualifier le Sénégal, il n’y a pas beaucoup qui ont l’expérience de la CAN. Tous les deux ans on change d’entraineur, l’actuel va y aller pour sa première CAN. Puis, je me rappelle  à l’époque (2012 : Ndlr) quand je disais qu’on était outsider les gens ne voulaient pas entendre cela. Une coupe d’Afrique c’est autre chose. Tout ça est négatif pour l’équipe nationale, une pression inutile dans la Tanière. Si le discours n’est pas en adéquation avec le peuple, c’est la fédération, c’est le ministère. Le football c’est un rêve mais réaliste, on part outsider, mais le minima c’est de se qualifier au premier tour. Maintenant la chance que l’équipe a c’est les éliminatoires de la coupe du monde qui vont amener une plu value avec des adversaires et des matchs officiels. L’équipe va pouvoir se jauger avec des adversaires beaucoup plus coriaces plus les matchs amicaux qui vont se jouer. Pendant la CAN de 2012, on a eu un élément perturbateur, en allant et en  rentrant après avoir fait des échauffements ,la délégation des présidents a bloqué  les bus et les joueur étaient trop énervée . C’est ce qui explique le fait qu’il faut intégrer ceux qui ont fait une CAN, joueurs comme administratifs pour qu’ils parlent de ce qu’ils ont vécu de bien comme de mal que cela serve à l’actuelle équipe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here