L’attaquant sénégalais Amadou Sagna, auteur d’un triplé contre Tahiti (3-0) pour une entrée en matière réussie de l’équipe nationale des moins de 20 ans en Coupe du monde de la catégorie, a attaqué cette compétition avec “un esprit revanchard après une CAN en demi-teinte”, a dit Pierre Mathieu, président de Cayor-Foot, club dont il est sociétaire.
Amadou Sagna était arrivé à la CAN 2019 jouée en février dernier au Niger “avec une petite blessure à la cuisse, et elle l’a gêné durant toute la compétition”, a expliqué le président de Cayor-Foot au sujet de son attaquant, auteur du but le plus rapide de l’histoire des phases finale de la Coupe du monde U20.
Il a laissé entendre que le fait de n’avoir pas été en possession de tous ses moyens lors de la CAN a davantage motivé le joueur pour le Mondial qu’il a attaqué pied au plancher.
L’attaquant du Cayor-Foot a ouvert le score contre Tahiti après 9.6 secondes de jeu, mieux que l’attaquant nigérian Monday Odiaka en 1995, qui a marqué après 14 secondes de jeu contre le Canada.
Amadou Sagna a été depuis le début de l’aventure avec Youssouph Dabo, la présente Coupe du monde des moins de 20 étant pour lui une occasion de montrer son talent, a souligné le dirigeant français établi au Sénégal depuis plusieurs années.
“Avec sa technique, sa vitesse et son endurance, il est très fiable dans un poste de deuxième attaquant et/ou d’excentré”, a indiqué Pierre Mathieu, qui a quitté Dakar vendredi dernier pour rejoindre la Pologne et suivre ses deux poulains membres des U20 du Sénégal.
L’attaquant de Cayor-Foot, recruté à Bignona (sud) il y a trois ans, compte parmi les joueurs dont le potentiel s’est révélé lors de la dernière édition de la CAN U20, au point de faire partie de ces footballeurs sénégalais crédités d’une grande marge de progression, a analysé son président de club.
“Je l’avais recruté dans le cadre du renouvellement des effectifs à l’Olympique de Ngor et j’ai été obligé de le diriger vers notre nouveau club, Cayor-Foot”, a-t-il dit.
Sagna faisait partie des meilleurs footballeurs sénégalais lors du tournoi de la zone ouest B remporté par les U20 sénégalais à Lomé (Togo), en décembre dernier, a rappelé le technicien.
Il était attendu pour “confirmer tout cela en février dernier au Niger, mais finalement c’est son coéquipier, le gardien Kobaly Ndiaye, qui a tiré toute la couverture à lui”, a-t-il fait savoir.
Pierre Mathieu considère la sélection U20 comme “une grande exposition et un lieu de progression pour les jeunes footballeurs”, aussi présente-t-il ses deux internationaux comme des locomotives de son équipe évoluant en division 3 sénégalaise.
“Oui, nous avons grâce à la CAN et surtout la Coupe du monde, une exposition en mondovision qui nous sera très profitable à moyen et long terme”, a-t-il admis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here