La Fédération sénégalaise de football (FSF) a mis fin au suspens sur le maintien ou non du sélectionneur national des Lions de la Téranga. Le Comité exécutif de l’instance dirigeante du football sénégalais a annoncé sa décision de renouveler sa confiance à Aliou Cissé qui devra tenter, cette fois, de décrocher le trophée de la Coupe d’Afrique des nations (Can) qui se tiendra au Niger en 2019. C’était ce mercredi 25 juillet, Me Augustin Senghor et Cie ont fait face à la presse pour rendre compte sur la participation du Sénégal à la Coupe du monde 2018 en Russie.

«Tant que nous n’aurons pas atteint cet objectif, il sera demandé à tous les entraîneurs et à tous les responsables qui auront la charge de diriger la fédération de s’y atteler», a indiqué le président de la FSF.

Augustin Senghor a tenu à féliciter Cissé, qui a atteint deux «objectifs intermédiaires», les quarts de finale de la Can 2017 et la qualification en phase finale de la Coupe du monde.
«Nous savons que le Sénégal sera attendu par ses supporters et ses adversaires. Nous devons penser à gagner la Can 2019. C’est un coach en devenir. Cela veut dire qu’il y a des choses à améliorer autour du staff et dans ses relations avec les médias et l’opinion», a-t-il souligné.

Les Lions du Sénégal ont été éliminés dès le premier tour de la Coupe du monde, avec une victoire sur la Pologne (2-1), un nul contre le Japon (2-2) et une défaite contre la Colombie (0-1). Me Augustin Senghor a, également, révélé que la participation des Lions au mondial a valu au Sénégal, comme retombées, plus d’un milliards de francs Cfa.