Les connaisseurs parlent de technique et tactique, lui parle d’impact physique. Pour lui, tout se résume aux duels et aux combats. Nous n’avons rien contre la personne d’Aliou Cissé mais il faut reconnaître qu’El tactico est limité.

Depuis qu’il est à la tête de l’équipe nationale, le Sénégal a du mal à battre les grandes nations africaines en compétition internationale surtout ceux évoluant avec des blocs bas qui bouchent les couloirs. Face au Cameroun en 2017, contre l’Algérie à deux reprises en 2019 et aujourd’hui deux fois de suite contre l’Égypte, le Sénégal est incapable de trouver la faille.

La faute à l’entêtement d’Aliou Cissé à vouloir jouer avec 3 milieux défensifs. De plus, on ne résout pas une équation tactique en faisant du poste par poste. Le coaching d’Aliou Cissé est trop figé et trop prévisible.

Le Sénégal, disposant des meilleurs attaquants du monde, ne peut pas se permettre d’enchaîner deux ou trois matchs de suite sans marquer le moindre but. Ceci prouve, encore une fois, qu’il y a un problème d’animation au niveau du milieu de terrain. A mon humble avis, Gana Gueye et Cheikhou Kouyaté ne sont plus indispensables en équipe nationale. Ils sont de bons récupérateurs mais ils ont fait leur temps.

Le Brésil, qui a explosé le Chili (4-0) de Vidal et d’Alexis Sanchez, a joué avec deux milieux défensifs (Fred et Casemiro). Tité a laissé Fabinho qui est titulaire à Liverpool sur le banc. Alors pourquoi Aliou Cissé cherche à nous faire ingurgiter ses trois milieux défensifs ?

Pour exploser l’Égypte, ce mardi, le Sénégal doit jouer avec deux milieux défensifs comme le fait le Brésil. Pape Gueye et Nampalys Mendy doivent être au milieu. Non seulement, ils sont des milieux défensifs mais techniquement ils sont plus outillés que Cheikhou Kouyate et Gana Gueye.

Tité pour avoir de la rapidité et de la vivacité a mis Vinicius et Antony sur les côtés laissant Paqueta juste derrière Neymar qu’il a utilisé comme attaquant de pointe. De fait, vu que l’équipe égyptienne a mis les bouchées doubles sur les côtés, empêchant du coup Sadio Mané de jouer pleinement son rôle, le coach peut utiliser Bamba Dieng comme excentré gauche étant donné qu’il avait fait une entrée intéressante sur l’aile gauche face au Cap vert après la blessure de Mané. Cela donnera du coup plus de liberté à Sadio Mané qui pourra dynamiter la défense Égyptienne. Boulaye Dia, qui est plus technique que Famara Diedhiou, retrouvera la pointe de l’attaque.

Ainsi, à l’image du Brésil de Tité, le Sénégal évoluera en 4-2-3-1 car pour battre l’Égypte, il nous faut allier vitesse et technique. Pour cela, le coach doit uniquement compter sur des joueurs ultra techniques et non des joueurs qui n’ont que l’apport physique comme arguments pour prétendre à une place de titulaire en équipe nationale. Coach Cissé, le football n’est pas lutte !

Article précédentAliou Cissé : “Rester calmes, travailler et améliorer notre efficacité”
Article suivantBarrages Mondiale 2022- Sénégal vs Egypte : Un algérien au sifflet !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here