PARTAGER

Les cartes pourraient être redistribuées en équipe nationale, dans certains secteurs comme le milieu de terrain, devant et sur les côtés, a laissé entendre le sélectionneur national, Aliou Cissé, dans un entretien à l’APS.

“Oui, nous avons certains secteurs en construction. Et les cartes devraient être redistribuées”, a dit le technicien sénégalais.

Aliou Cissé a démarré samedi dernier un stage de préparation des deux matchs devant opposer le Sénégal à l’Ouganda (en amical) d’abord, le 5 juin, à la Guinée-Equatoriale ensuite, le 10 juin, pour les éliminatoires de la CAN 2019.

Concernant son groupe de performance, le sélectionneur national pense que, pour plusieurs postes, les joueurs sont interchangeables. La hiérarchie est très ténue, selon Cissé.

“C’est un avantage, mais ça peut aussi être un inconvénient parce que dans une équipe de football, on doit avoir un 11 qui se dégage”, a-t-il expliqué, se réjouissant d’avoir des cadres sur chaque ligne.

“C’est intéressant de pouvoir compter sur un ou deux joueurs dans chaque ligne”, a souligné Aliou Cissé.

Il a tenu par ailleurs à rappeler aux observateurs que la plupart des joueurs de l’équipe nationale sénégalaise sont de jeunes footballeurs appelés à “progresser”.

“C’est le plus intéressant, le plus important aussi. Des joueurs comme Kalidou [Koulibaly] et Keita Baldé sont très bons. Ce sont aussi des footballeurs dotés d’une grande marge de progression”, a souligné le technicien, faisant part de son ambition de faire de l’équipe “une machine collective”.

“Les joueurs doivent évoluer individuellement, mais il reste constant que l’objectif est de faire de l’équipe un collectif où tout le monde doit tirer dans le même sens”, a insisté Cissé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here