PARTAGER

Le sélectionneur national du Sénégal, Aliou Cissé, a évoqué jeudi le “respect mutuel” qui prévaut dans ses relations avec les joueurs, pour démentir la rumeur selon laquelle ces derniers auraient peur de lui.

“En équipe nationale, les joueurs ne viennent pas parce qu’ils ont peur, mais parce qu’ils adhèrent au projet que nous avons mis en place. Et ils savent qu’au sortir des stages et des matchs internationaux, ils vont apprendre et continuer à progresser dans leur carrière”, a-t-il dit à l’APS, en parlant d’un “respect mutuel” entre lui et ses protégés.

“S’ils pensaient qu’ils n’apprendraient rien avec nous, vous n’auriez pas vu cette envie et cette volonté qu’ils ont de se battre pour gagner une place de titulaire” en équipe nationale, a assuré le sélectionneur national.

Cissé ajoute qu’il cherche, avec l’équipe nationale, à “mettre en place un système cohérent et consistant”.

“Quand, après la CAN 2017, je vois des joueurs comme Kalidou Koulibaly, Diao Baldé Keita et Ismaila Sarr briller dans leur club, je me suis dit que leur séjour en sélection nationale a été instructif”, a poursuivi le sélectionneur national.

“Notre objectif, c’est toujours de les aider à progresser, d’écouter et de travailler ensemble pour progresser”, a précisé Aliou Cissé, en stage depuis samedi dernier, à Saly-Portudal (ouest).

Des médias ont évoqué les forfaits de deux des 26 joueurs convoqués pour les deux prochains matchs du Sénégal, Diao Baldé Keita (Lazio de Rome, Italie) et Younousse Sankharé.

L’incertitude planait déjà sur la participation de Sankharé à ces matchs.

Le Sénégal jouera un match amical contre l’Ouganda, lundi, à 20h (heure de Dakar), au stade Léopold-Sédar-Senghor, dans la capitale sénégalaise.

Il retrouvera ensuite la Guinée-Equatoriale, samedi 10 juin, dans le même stade, pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here