LE PROGRAMME DU STAGE

«Depuis mars, on avait fait des tests. On les refait encore ici. Ils nous permettent de voir le niveau de nos joueurs. Ils ont beaucoup joué. On fera de l’entretien pour ceux qui ont été beaucoup sollicités en club. On va essayer de les maintenir en forme. Ceux qui n’ont pas beaucoup joué pour des problèmes de blessures ou autres choix des entraîneurs, on essaiera de faire du renforcement pour les amener à avoir le niveau de ceux qui sont là. Après, on entrera dans tout ce qui est cryothérapie. Cette récupération qui permettra à nos joueurs d’être encore meilleurs physiquement. C’est un exercice qui permet de soigner les inflammations. On est à ce niveau. Pour la deuxième semaine, où on entrera dans le vif du sujet, je pense qu’elle sera la plus difficile. A partir de là, on aura deux entraînements par jour pour finir par la phase d’affûtage. Voilà le programme de l’équipe.»

LES ATTENTES DU COACH

«Vous avez entendu les différentes sorties des joueurs qui affirment que c’est un rêve d’enfant qui se matérialise pour eux. C’est un honneur et un plaisir. Jouer une Coupe du monde, c’est exceptionnel pour un joueur. Je ne parle pas de sacrifice, mais c’est un honneur d’être parmi les 23 joueurs retenus dans un groupe de 1 500 potentiels sélectionnables. J’attends d’eux beaucoup d’implication, d’engagement et de détermination. Pour faire un bon tournoi, c’est le groupe qu’il faut privilégier, au delà des individualités. Aujourd’hui, on a constitué un groupe qui a un savoir-vivre. D’ailleurs, on est ensemble depuis 3 ans et je trouve que c’est important de continuer. Parce que c’est dans la continuité qu’on peut atteindre nos objectifs. Zinedine Zidane le montre avec le Real Madrid (vainqueur de la Ligue européenne des Champions pour la troisième fois consécutive, ndlr). C’est un groupe qui est là depuis des années. Il a un groupe qui est là depuis 6, voire 7 ans.»

LE MESSAGE AUX JOUEURS

«Avant même la qualification, on a fait passer un message. Là, on y est. Une Coupe du monde demande de l’engagement, de la récupération. Il faut prendre conscience que les matchs sont très difficiles et c’est important, à un moment donné, de mettre tous les atouts de notre côté. Cette équipe du Sénégal, tout le monde sait qu’elle est physiquement bien. C’est une équipe qui va de l’avant. Donc, tout le monde doit être à 100%. Que ce soit ceux qui commencent la partie ou ceux qui sont sur le banc.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here