Alfred Gomis a dégoûté les attaquants lyonnais, samedi. Retour sur la prestation cinq étoiles du portier sénégalais de Dijon.

Il y avait le point Godwin, voici le point Gomis. La stérilité lyonnaise ne saurait lui être entièrement mise sur le dos, mais Alfred Gomis a été pour beaucoup dans la mise en échec de l’Olympique Lyonnais (0-0), samedi après-midi au Parc OL. Pour la première de Rudi Garcia sur le banc rhodanien, le portier sénégalais du DFCO s’est montré infranchissable. Neuf arrêts pour un festival commencé dès l’entame avec un angle bien fermé devant Maxwel Cornet et une parade sur une frappe puissante de Moussa Dembélé(6eme). Attentif mais peu menacé avant la pause, le vice-champion d’Afrique, bombardé titulaire durant la CAN des Lions de la Teranga en l’absence d’Edouard Mendy, va sortir le grand jeu dans la dernière demi-heure. D’abord en sortant du pied une frappe de Dembélé (61eme), puis sur un repiquage de Kenny Tete (62eme). Ensuite en repoussant une demi-volée de Cornet, avant de se replacer en un éclair pour détourner d’une main la tête de Jeff Reine-Adélaïde (66eme). Le récital de l’échassier sera parachevé par une nouvelle parade, pour sortir du pied une frappe enroulée d’Houssem Aouar qui prenait la direction du petit filet (71eme).

ALFRED GOMIS : « J’AI SIMPLEMENT FAIT CE QUE JE DEVAIS FAIRE »

Alfred Gomis

Après la rencontre, Alfred Gomis faisait profil bas et mettait en avant le collectif. « Notre solidarité défensive nous permet de récolter des points et de donner confiance au reste de l’équipe. Après sur le contenu de la rencontre, on savait que Lyon allait finir fort. On a souffert dans certains moments mais on a réussi à tenir », réagissait le gardien de but, d’une modestie à toute épreuve. « Personnellement, je suis content, j’ai simplement fait ce que je devais faire. Mon meilleur match ? Il y a toujours des choses à améliorer et je pourrai répondre à cette question quand j’aurais étudié mon match à la vidéo. » Parti cet été par la SPAL avec un goût d’inachevé, le natif de Ziguinchor savoure le fait d’avoir pleinement sa chance sous les ordres de Stéphane Jobard. Titulaire à la place de l’Islandais Rúnar Alex Rúnarsson depuis la mi-septembre, Alfred Gomis a mangé son pain noir depuis sa formation au Torino, qui le vit enchaîner les prêts. Ce temps-là est révolu, et les attaquants de Ligue 1 n’ont sans doute pas fini de l’apprendre à leurs dépens.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here