Afrique du Sud – Sénégal, du monde dans les couloirs: Quelle place pour Sabaly ?

    Absent lors du déplacement au Cap-vert, Youssouf Sabaly sera bien du voyage des lions en Afrique du Sud. toutefois avec la belle prestation des deux latéraux à Praia, il sera difficile pour le Bordelais de se faire une place

    Une des grandes surprise de Aliou Cissé lors de la publication de la liste contre le Cap-Vert (7 octobre dernier), Youssouf Sabaly n’avait finalement pas effectué le déplacement à Praia (victoire 2-0 des lions). Touché lors de la débâcle de Bordeaux contre le PSG (6-2 en championnat) au Parc des Princes, le défenseur avait déclaré forfait. Mais pour les deux ultimes rencontres du Sénégal contre l’Afrique du Sud, le Bordelais a été retenu par le sélectionneur national. Un renfort de taille, dans un secteur qui ne manque pas de candidats.

    MBENGUE ET WAGUE ONT MARQUE DES POINTS

    Avec un Lamine Gassama diminué (il revient de blessure) et un Saliou Cissé décevant lors du match nul contre le Burkina Faso à Ouagadougou (2-2), Aliou Cissé avait opéré des changements majeurs contre les Requins bleus. Pour animer ses couloirs, il avait fait confiance à Adama Mbengue (Caen, D1 France) et à Moussa Wague (Upen, D1 Belgique). Malgré une pelouse difficile et des conditions déplorables, les deux jeunes latéraux avaient livré une solide prestation. Solides et concentrés, ils avaient largement contribué à l’animation offensive du jeu des Lions. En conférence de presse, Aliou Cissé avait même salué le gros abattage des deux jeunes défenseurs. «Il faut féliciter nos deux gamins, à savoir Moussa Wague et Adama Mbengue. Ils ont fait une bonne prestation et je pense que c’est rassurant pour la suite», avait déclaré le sélectionneur, après la victoire sur les Requins bleus.

    DEUX PLACES POUR CINQ PRETENDANTS

    Contre le Cap-Vert, l’apport des deux jeunes a été immense. Au sortir de ce match piège, plusieurs observateurs affichaient déjà leur admiration pour la belle paire défensive (latéraux). Et face à la forte concurrence à ce poste, ils avaient marqué de précieux points. Mais face à l’Afrique du Sud, ce sera un autre match, avec sa réalité. Et dans de pareils cas, le coach pourrait se permettre de faire des retouches, par rapport à son onze de départ contre le Cap-Vert. La venue de Youssouf Sabaly en équipe nationale accentue davantage la concurrence dans un secteur déjà bien fourni. En plus de Adama Mbengue et Moussa Wague, Lamine Gassama et Saliou Ciss sont des habitués de la sélection. Il faudra également miser sur un retour de Pape Ndiaye Souare. Longtemps blessé (victime d’un grave accident de voiture), le joueur formé à l’Institut Diambars a retrouvé les pelouses avec Crystal Palace. S’il revient à son meilleur niveau, il pourrait redistribuer les cartes au niveau de ce secteur stratégique de la défense.

    LA POLYVALENCE, UN ATOUT POUR SABALY

    Victime d’une lésion musculaire, Youssouf Sabaly reprendra l’entraînement collectif la semaine prochaine. Hier en conférence de presse, l’entraîneur des Girondins avait indiqué que son latéral ne sera pas du déplacement de son équipe aujourd’hui à Amiens. Capable de jouer à droite comme à gauche de la défense, Youssouf Sabaly semble avoir un avantage certain sur les autres prétendants. A 24 ans, le Bordelais est considéré comme un des meilleurs à son poste dans le championnat français. Sa polyvalence lui permet de s’exprimer aisément, mais également de s’affirmer comme un joueur majeur du dispositif des Girondins.

    Pour sa toute première convocation chez les lions, Youssouf Sabaly pourrait songer à disputer ses toutes premières minutes contre les Bafana-Bafana. Mais cela passera par des choix forts du sélectionneur national.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here