PARTAGER

Jadis titulaire indiscutable, et même capitaine des Lions, Lamine Sané n’est plus revenu en sélection depuis novembre 2015. Une absence qui perdure, même si le défenseur international sénégalais a disputé tous les matchs avec son nouveau club de Werder Brême, depuis le début de la saison en Bundesliga allemande. 

Le capitaine a quitté le navire. Intronisé des l’arrivée d’Aliou Cissé, Lamine Sané a cessé de diriger les troupes. Pourtant, incontournable dans la défense des Lions il n’y a guère longtemps, Lamine Sané n’est plus apparu avec les Lions depuis le 17 novembre 2015, lors de la victoire du Sénégal sur le Madagascar (3-0), en match retour comptant pour les tours préliminaires du Mondial 2018. L’actuel joueur du Werder Brême était entré en fin de rencontre (84’) à la place de Saliou Ciss, à Dakar. Lors du match aller de cette double confrontation (2-2), il était également entré en jeu à la 73éme minute à la place de Kara Mbodj blessé. Appelé lors de la double confrontation contre le Niger, comptant pour les 3ème et 4ème journées des éliminatoires de la CAN 2017, l’ancien Bordelais avait du déclarer forfait à cause d’une blessure récalcitrante au genou. Et pourtant, lors de la 1ère journée de ces mêmes éliminatoires pour Gabon 2017, Lamine Sané arborait fièrement le brassard de capitaine aux cotés de Kara Mbodj dans l’axe central des Lions. C’était contre le Burundi, le 4 juin 2015.

Genou récalcitrant

Ses malheurs vont commencer lors de la seconde sortie des Lions dans cette compétition, le 5 septembre 2015 contre la Namibie. En délicatesse avec son genou, le natif de Villeneuve-sur-Lot n’avait pas été convoqué par Aliou Cissé. Appelé pour le remplacer, Kalidou Koulibaly auteur d’un match probant, avait convaincu son monde… et Aliou Cissé. Depuis, le Napolitain n’a plus quitté la Tanière, ni sa place dans l’axe. Son duo très solide avec Kara Mbodj rassure tout le monde. Très en vue avec les Lions, Kalidou Koulibaly a même donné des regrets au sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps qui a voulu le sélectionner avec la France, alors que natif de Saint-Dié-des-Vosges avait déjà opté pour les Lions. Kalidou Koulibaly aurait même pu devenir le défenseur le plus cher du monde, si Naples n’avait pas rejeté les 70 millions d’euros de Chelsea cet été.

Soucis avec Bordeaux

Une trajectoire qui contraste fort avec le parcours de Lamine Sané qui a connu une saison 2015-2016 cauchemardesque 3 Bordeaux. Egalement capitaine à l’arrivée de Willy Sagnol chez les Girondins, Sané n’était plus dans les bonnes grâces de l’ex joueur du Bayern qui avait fini par le sortir de son groupe. Il faut dire que la blessure récurrente de Sané au genou et les mauvais résultats des bordelais à l’époque n’avaient pas facilité les choses pour le défenseur des Lions. Et comme pour ne rien arranger, il y a eu cette bagarre avec le jeune gardien de but Jérôme Prior dans les vestiaires bordelais au sortir d’une énième défaite des girondins cette saison-là. Et puis, les velléités pressantes de départ du sénégalais avaient fini par sonner le glas d’une situation conflictuelle entre Sané et son coach. A l’arrivée, Sagnol avait été éjecté de son poste de coach des girondins pour insuffisance de résultats et Sané avait fini par larguer les amarres et rejoindre le Werder Brême en Budesliga allemande après 9 saisons passées en Gironde. Un départ salutaire, puisque Sané a repris goût à la compétition dans son nouveau club. Titularisé lors des 7 matchs de son club, le sénégalais a même inscrit un but pour le Weder cette saison. Suffisant pour mériter un retour en sélection ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here