«Sans langue de bois, il faut dire que le constat n’est pas positif, pour plusieurs raisons. La première, c’est qu’aujourd’hui au Sénégal, nous avons encore des problèmes d’infrastructures pour faire du sport, et ceci, dans toutes les disciplines. Malgré les efforts qu’il y a eu pour doter les régions de stades fonctionnels, on se rend 

Lire Plus