PARTAGER

Quand Kara Mbodj vient en conférence de presse, c’est en général qu’il a quelque chose à dire. À cinq semaines de la fin d’un mercato où il était annoncé partant à coup sûr, le Sénégalais de 27 ans voulait éclaircir sa situation, même si aucune décision sur son avenir n’a encore été prise. « Je suis un soldat et le coach sait que je ne le trahirai pas s’il va à la guerre avec moi », lance-t-il à quelques heures de la reprise du championnat.

En fin de saison passée, on n’imaginait vraiment pas que votre prochaine conférence de presse se passerait ici, à Neerpede.

(Il rit) « Mais je suis là et content d’être ici. »

Jusqu’à quand êtes-vous là ?

J’ai passé de bonnes vacances en famille. Je suis de retour et je me sens bien ici.

Il y a tout de même un accord avec Van Holsbeeck autour d’une somme raisonnable de transfert.

C’est vrai que cet accord existe. Tout le monde pense que Kara ne pense qu’à l’Angleterre. J’aime ce championnat mais ça ne veut pas dire que je n’aime pas les autres compétitions. Je ne snoberai jamais aucune proposition.