PARTAGER

Sur les trois secteurs de l’équipe d’Aliou Cissé, l’attaque est le compartiment qui a donné le moins de satisfaction dans cette CAN 2017. En 4 matchs, l’armada offensive de Cissé n’a inscrit que 3 buts. 

Sur la ligne offensive sénégalaise, seuls Sadio Mané et Moussa Sow ont fait parler la poudre au Gabon. Le joueur de Liverpool a inscrit 2 buts contre le Zimbabwe et la Tunisie, sur penalty. L’attaquant du Fenerbahçe, titularisé une seule fois contre l’Algérie, a marqué le second but des Lions contre les Fennecs. Soit un total de 3 buts en 4 matchs pour les attaquants sénégalais. Car pour le reste, Kara Mbodji a marqué de la tête contre la Tunisie, Henri Saivet a transformé un magistral coup franc contre le Zimbabwe, et Pape Kouly Diop avait scoré d’un tir lointain face à l’Algérie. Autant dire que la performance des attaquants sénégalais n’a pas été flamboyante. Surtout que le choix numéro un d’Aliou Cissé sur le front de l’attaque, Mame Biram Diouf, en total manque de réussite, a été l’un des joueurs les plus critiqués côté sénégalais. Titularisé à 3 reprises, le Potter n’a inscrit le moindre but. Pire encore, l’ancien Mancunien a fait preuve de grosses maladresses. Son maintien aux avant-postes a d’ailleurs été l’une des critiques récurrentes formulées contre le sélectionneur des Lions. Le manque de maturité des attaquants sénégalais a été également pointé du doigt par nombre d’observateurs, notamment contre le Cameroun où les Lions n’ont jamais su matérialiser leur domination. Un match également marqué par l’indiscipline tactique de certains joueurs, notamment Baldé Diao Keïta qui s’est singularisé dans son registre de soliste. Et pourtant, sa vitesse et sa qualité de dribbles auraient pu servir davantage le collectif sénégalais. Autant d’imperfections qu’Aliou Cissé devra corriger dans un avenir très proche pour relancer la machine sénégalaise, notamment pour la suite des éliminatoires du Mondial 2018.

Heureusement que la défense sénégalaise a été un des motifs de satisfaction dans l’équipe d’Aliou Cissé. La paire Kara-Koulibaly a confirmé ses bonnes prestations depuis plusieurs matchs maintenant. Désigné dans l’équipe-type de la CAF, le joueur d’Anderlecht, auteur du premier but des Lions contre la Tunisie, est même monté en puissance. Une des grandes surprises de cette CAN, Lamine Gassama a été intransigeant sur son flanc droit et a beaucoup apporté aux avant-postes. Désigne homme du match contre les Aigles de Carthage, Abdoulaye Diallo a également élevé son niveau de jeu au Gabon. La paire Gana-Kouyaté est montée en régime au fil du tournoi, la titularisation d’Henri Saivet face au Zimbabwe au poste de meneur de jeu a aussi donné plus de clairvoyance à l’entrejeu sénégalais.

  • Weuz

    SOW doit être le titulaire en attaque . Il a confirmé à chaque fois qu’il est rentré