PARTAGER

Déclaré non partant pour la CAN 2017 faute de libération par son club «Sochaux», Omar Daf dément. L’ancien international reconverti technicien informe que si Aliou Cissé fait appel à lui, il sera d’attaque pour cette campagne en terre gabonaise.

Omar, on vous a vu sur le banc des Lions lors des éliminatoires de la CAN. Serez-vous de la campagne au Gabon ?

Vous savez le Sénégal, c’est mon pays, c’est notre pays, c’est le pays à Aliou (Cissé). Donc, on est tous là pour que le Sénégal gagne. A chaque fois que le Sénégal aura besoin de moi, je ferai tout pour répondre présent.

[themoneytizer id= »9390-28″]

 

Mais on a lu dans la presse que vous n’aviez pas l’autorisation de votre club pour prendre part à cette CAN ?

Je suis désolé de dire que ce n’est pas vrai. Personne n’a contacté mon club pour l’instant. Et voila.

Donc aujourd’hui, si Aliou Cissé vous sollicite vous y serez ?

Ah oui ! S’il sollicite mon club, moi j’y serai pour le Sénégal. Donc, à chaque fois que je pourrai venir, je viendrai avec plaisir. Si le Sénégal gagne demain on sera tous fiers et contents. Donc, tous les gens qui peuvent aider cette équipe-là et ce pays-là devront mobiliser leur énergie pour que le Sénégal gagne. Je pense que c’est ce qui est important.

La CAN au Gabon, c’est dans quelques semaines, comment l’entrevoyez-vous ?

On va vers une compétition très importante que les Sénégalais attendent énormément. Tout ce que je peux dire, c’est qu’il faut beaucoup d’énergie positive. Il faut que tout le Sénégal soit derriére cette équipe, l’encourager, la soutenir. inch Allah, ça va bien se passer, parce qu’il y a une bonne ambiance et ça travaille bien. Donc, l’équipe a toutes les chances de faire une bonne CAN mais il faut le soutient de tout le monde.

Quelle lecture avez-vous de la poule B que le Sénégal partage avec l’Algérie, la Tunisie et le Zimbabwe ?

Une fois qu’une équipe s’est qualifiée a la CAN, on ne peut plus dire qu’elle est petite. Donc, nous avons exactement les mêmes chances que les autres équipes. Maintenant, il faudra beaucoup d’humilité, beaucoup travailler et donner une bonne image de notre pays et de notre football.

Vous êtes recordman des participations à la CAN. Quelle est celle qui vous a le plus marqué ?

Je dirais ma première CAN. Pour moi, une CAN c’est exceptionnel, c’est le rêve de tout footballeur. Donc, c’était ma première CAN en 2000 au Nigeria.

Un message l’endroit du peuple sénégalais ?

C’est de soutenir et de croire en cette équipe-là. C’est une équipe qui a besoin des Sénégalais pour faire une bonne campagne au Gabon.