PARTAGER

Ce n’est pas un secret, l’entraîneur d’Anderlecht, René Weiler, ne porte pas spécialement Hamdi Harbaoui dans son cœur. Le coach suisse ne lui a jamais fait confiance et l’efficacité de Teodorczyk lui enlève une épine du pied. C’est aussi le cas du Sénégalais Stéphane Badji, pas toujours très rassurant lors de ses montées au jeu, comme à Zulte-Waregem.

Badji refuse de jouer avec les Espoirs
Du coup, ce week-end, l’entraîneur d’Anderlecht avait décidé de se passer des deux joueurs pour la rencontre face à Mouscron.
C’est ainsi que samedi, Harbaoui et Stéphane Badji, dans le même club que son compatriote Kara Mbodji, ont été invités à s’entraîner avec les Espoirs, ce qu’ils ont refusé. Ils auraient aussi dû jouer un match ce lundi (hier) contre le Club de Bruges mais là aussi, ils ont préféré ne pas participer.

«C’est le clash total entre René Weiler et le duo Hamdi Harbaoui et Stephane Badji», écrit la Dernière Heure (DH). Depuis qu’il est arrivé à Anderlecht, Weiler a accumulé les prises de bec avec ses joueurs, dont Sebastian De Maio et Stefano Okaka. Le sort de Badji et Harbaoui est peut-être lui aussi scellé. A moins d’un départ de Weiler ?