PARTAGER

«C’est une énorme déception. C’est inacceptable, voire scandaleux. Après avoir préparé un match, le perdre sur une mauvaise décision arbitrale, ça fait mal. Nos joueurs étaient prêts, physiquement et mentalement, pour jouer contre n’importe quel adversaire. Mais jouer contre un arbitre, qui confond une cuisse avec une main, ce n’est pas possible. Ca pose encore le problème de l’arbitrage africain. On veut bien ne pas parler de certaines choses, mais c’est choquant. Quand on revoit les images, on ne peut pas comprendre qu’un arbitre, à ce niveau (qualification de la Coupe du monde), siffle un penalty de cette nature. On ne peut pas dire à quel point nous sommes outrés. Nous écrirons à qui de droit (la Caf et la FIFA) pour protester contre cet arbitrage catastrophique. Cette compétition est organisée par la Caf et la FIFA. Il faut arrêter de culpabiliser la Caf. La vérité, c’est que ce sont les hommes qui sont désignés qui doivent faire leur travail. Mais quand on voit la tournure des événements, surtout en qualification de la Coupe du monde… Il faut avoir le courage de le dire : il y a derrière ça beaucoup d’argent. Parfois, les gens sont prêts à mettre beaucoup d’argent pour gagner des matchs, quoi que cela leur en coûte. Ça pose toute la problématique de l’arbitrage africain. Aujourd’hui, j’ai décidé de m’assumer pour dénoncer certaines choses, parce que trop c’est trop. Lors de la dernière Coupe du monde, on a vu des qualifications qui étaient des faits d’arbitre. Là aussi, ça continue. Ce n’est pas acceptable.  Il n’y a pas de raison qu’en dehors des 22 joueurs, il y ait une tierce personne qui puisse influer aussi décisivement sur le sort d’un match. On connaît les erreurs d’arbitrage, mais quand c’est aussi grossier, ne pas le dénoncer, c’est faire preuve d’une faiblesse coupable. Il serait important de savoir pourquoi en éliminatoires de Coupe du monde, on a autant de problèmes avec l’arbitrage.»