PARTAGER

Annoncé à Teungueth FC puis Jaraaf, Abdoulaye Ba a finalement brisé le silence. Le meneur de jeu va effectivement quitter son club formateur, Niary Tally. Trouvé chez lui hier soir, il a confié qu’il porterait les couleurs du club de la Médina et devrait démarrer les entrainements avec sa nouvelle équipe. Entretien.

Abdoulaye, dans quel club vous jouerez cette saison ?

Je vais jouer au Jaraaf. Mon souhait et celui de toute ma famille, c’était de décrocher un contrat à l’étranger. J’ai fait des tests à Sandejford (Norvège) durant un mois. Ils étaient concluants, mais malheureusement les dirigeants avant appris la polémique née autour de mon transfert ont pris du recul. Ils m’ont dit qu’ils ne voulaient pas dans une affaire compliquée dont il ne connaissait pas l’issue. C’est pourquoi je suis revenu au Sénégal. J’avais plusieurs propositions au Sénégal ici avant de partir. Mon entourage les a étudiées et a fait son choix. Je l’exécute avec leur bénédiction.

Vous avez décidé de porter les couleurs du Jaraaf mais Teungueth FC a annoncé que vous avez signé avec eux, photos à l’appui, un contrat de 3 ans et que vous auriez même reçu une prime de signature. Qu’en est-il réellement ?

J’ai vu les commentaires sur les réseaux sociaux. Beaucoup me jugent sans savoir ce qu’il s’est passe. Il est vrai que juste après la finale de Coupe du Sénégal, le président Babacar Ndiaye, par le biais d’une personne, m’a contacté. Je suis allé, avec mon conseiller, l’écouter. Il nous a dit qu’il avait des relations en Norvège et qu’il pouvait me décrocher des tests. Il m’a ensuite clairement dit qu’il ne le faisait pas pour la beauté de mes yeux. Et qu’en contrepartie, si je ne réussissais pas aux tests, je devais jouer à Teungueth FC. On est tombé d’accord sur cette proposition parce que je considéré que c’était pour moi et un moyen d’aller monnayer mon talent à l’étranger. Seulement, les tests dont il parlait ont tardé à venir. Et pendant ce temps, un Norvégien d’origine sénégalaise a pu me les décrocher. J’y suis allé en mi-aout. Le président Babacar Ndiaye m’a appelé juste avant mon départ pour me dire qu’il avait mon invitation mais je lui ai dit que j’en avais déjà une par l’intermédiaire d’une autre personne. A ma grande surprise, les rumeurs sont sorties sur les réseaux sociaux comme quoi j’avais signé pour jouer à Teungueth. Alors que ce n’était que si et seulement si le président m’amenait faire les tests et que je ne les réussisse pas. Ce qui n’a pas été le cas. Notre erreur a été peut-être de poser avec le président avec le maillot de Teungueth. Mais comme je viens de le dire, c’était par rapport à sa proposition de nous aidera trouver un club en Norvège. Même l’argent que j’ai reçu de lui (il n’indique pas le montant mais on parle de 2 millions FCFA), ce n’était pas une prime de signature, mais un investissement par rapport à la proposition que j’ai expliquée tantôt.

On revient à votre choix pour le Jaraaf. Pourquoi avoir décidé de quitter NGB qualifié en Coupe CAF pour ce club?

C’est une équipe qui me veut depuis deux ou trois ans. Mais j’étais sous contrat avec NGB donc je n’ai jamais donné suite. Maintenant, je suis en fin de contrat et je veux découvrir autre chose. Il ne faut pas que les gens pensent que si j’ai quitté NGB, c’est parce que j’ai un problème avec le président ou avec des joueurs. Je suis en de bons termes. Tout ce que j’ai dans le football, c’est grâce à NGB. J’y ai passé six ans dont deux ans en juniors. Ils m’ont soutenu dans les bons comme dans les moments difficiles. Ils m’ont formé et m’ont fait grandir. J’en serai toujours reconnaissant. Mais j’ai tout laissé pour le football. J’en ai fait mon métier. C’est mon gagne-pain. Et mes conseillers ont estimé que sur le plan sportif et financier, je devais aller au Jaraaf cette année. J’ai discuté avec le coach (Malalick Daff). Il m’a dit qu’il était content de m’avoir dans le groupe. Je vais tout faire pour réussir ici et peut-être le plus tôt possible avoir un contrat à l’étranger. Je devais commencer les entrainements aujourd’hui mais ca devrait être finalement demain (ce jeudi). Je voulais jouer des le début du championnat. Mais, avec le coach, nous allons voir quel travail spécifique je vais effectuer pour être au même niveau que mes coéquipiers.

Et le match Jaraaf contre NGB, vous y pensez déjà, surtout l’accueil des supporters ?

Ce sera forcément spécial. J’habite à Niary Tally. C’est ici que l’on m’a formé. Je vais jouer pour la première fois contre ce club, mais je ne me mettrai pas la pression. Si Dieu me donne la santé pour jouer ce match, je jouerai mon jeu normalement. Les supporters, je pense qu’ils viendront supporter comme d’habitude leur équipe sportivement.