Partager

Il ne pouvait passer inaperçu avec sa barbe fournie. Vêtu d’un simple sous-vêtement à cause sans doute de la chaleur d’étuve qui baigne Dakar, Nicolas Anelka a été sollicité par la presse. Avare en paroles au contraire de son ami El Hadji Diouf, l’ancien sulfureux attaquant des Bleus a donné les raisons de sa présence au Sénégal. «Je suis venu dans le cadre d’un projet d’une fondation avec El Hadji Diouf qui m’a invité ici. C’est une fondation liée à la vaccination (…) et on est la pour promouvoir tout ce qui va se passer du 15 au 18 décembre prochains», a indiqué l’ancien sociétaire de Monaco, Chelsea, Arsenal, Fenerbahçe, Juventus et Real Madrid.

Interrogé sur l’équipe du Sénégal, Anelka a indiqué qu’elle «très bonne, comme d’habitude». Il détaille : «Je pense que c’est une génération qui va de mieux en mieux. Je ne sais pas si elle sera meilleure que celle de 2002, mais en tout cas, je leur souhaite bonne chance».