Dans la plus grande intimité, les « Lions » du football poursuivent la préparation de leur entrée en matière dans la dernière phase des éliminatoires du Mondial « Russie 2018 », samedi à 20h au stade L.S. Senghor, face au Cap-Vert. Après avoir ouvert les portes de la Tanière à la presse, lundi dernier au premier jour du regroupement, le sélectionneur national Aliou Cissé a choisi de répéter ses gammes loin des regards du grand public et des journalistes. En attendant demain vendredi pour la dernière séance accessible au grand nombre. Et ce ne sera certainement pas pour donner des idées ou des indications sur ce qu’il compte opposer aux « Requins bleus ». Car, il aura certainement déjà fini de peaufiner sa stratégie. Ce sera peut-être donc juste une manière de (re)créer le contact entre les joueurs et leur public. Ces joueurs qui demandent au public de venir samedi jouer pleinement son rôle de « douzième homme » tout en se maintenant … loin de ses regards.

Une option diversement interprétée. Si certains observateurs y voient une sorte de contradiction, d’autres préfèrent penser que les « Lions » cherchent à faire impatienter leur monde et veulent simplement attendre le jour J pour présenter à leurs supporters le plat qu’ils ont concocté une semaine durant. Eh bien, s’il n’est question que de cacher son jeu pour mieux l’exhiber samedi, l’attente en vaudra la peine. Car, sans avoir toujours été spécialement tranchants à domicile (et même parfois à l’extérieur), les « Lions » ont à chaque fois fait l’essentiel ces derniers temps. Cependant, l’opposition promet d’être plus conséquente après-demain avec le Cap-Vert que contre la Namibie voire le Niger. En effet, les Iliens recalés lors de la toute dernière journée des éliminatoires de la CAN « Gabon 2017 », seront revanchards et décidés à se payer la crinière des « Lions ». Mais, même si l’adversité n’avait pas été des plus compliquées dans leur Groupe K, les hommes de coach Cissé voudront continuer à surfer sur la vague qui les a propulsés à la prochaine CAN avec le maximum de points possibles.

Et entamer la longue marche vers « Russie 2018 » à la bonne cadence. Depuis 2002 et le Mondial asiatique et la belle épopée de la bande à Capitaine Cissé, le Sénégal attend de revivre ces sublimes instants d’une présence au plus haut niveau du football international.
Aujourd’hui devenu technicien, le même Cissé rêve de revivre ça. Peut-être aussi que dans les huis-clos successifs auxquels il soumet ses joueurs, leur explique-t-il la route à prendre, les écueils à éviter et les comportements à tenir pour rester sur le chemin de la performance. Si c’est pour cela qu’il s’est cloîtré dans la Tanière avec ses « Lions », les « Requins bleus » ne perdent rien pour attendre. Et le public peut prendre son mal en patience…

– See more at: http://lesoleil.sn/2016-03-22-23-49-47/item/56163-eliminatoires-de-la-coupe-du-monde-2018-senegal-cap-vert-samedi-que-nous-preparent-les-lions-dans-leurs-huis-clos.html#sthash.66SOUJIh.dpuf