Partager

Les moins de 20 ans du Sénégal, qualifiés pour la CAN de la catégorie et récents vainqueurs du Tournoi de Doha (Qatar), doivent s’attendre à plus d’exigence de la part du public sénégalais, a indiqué Ousseynou Cavin Diagne, le milieu de terrain des juniors sénégalais.

« Nous devons être exigeants envers nous-mêmes, parce que les gens attendent la confirmation après la qualification et la victoire au Qatar », au Tournoi de Doha (18 au 28 septembre), a expliqué le milieu défensif sénégalais dans un entretien avec l’APS. Evoquant les éliminatoires de la CAN des moins de 20 ans, le jeune footballeur dit avoir eu « l’impression que les supporters hésitaient à croire en eux au début de ces qualifications ». « Mais nous avons réussi à hisser notre niveau de jeu et à éliminer la Tunisie (3-2 et 2-0) et le Ghana (3-1 et 0-1), deux références dans le football africain », ce qui a fait changer « le regard des sceptiques », a-t-il indiqué. « Avec ce succès lors du tournoi de Doha, on a l’obligation de prouver lors des prochaines compétitions en travaillant davantage », a expliqué Ousseynou Cavin Diagne, avant de remercier le staff technique national pour leur confiance. « Nous avons beaucoup de chance de tomber sur un coach (Joseph Koto) très exigeant’’, dont les « stratégies ont fonctionné à merveille », aussi bien lors des éliminatoires de la CAN qu’à l’occasion du tournoi de Doha, a dit le jeune footballeur, un des tauliers de la sélection des moins de 20 ans. Titularisé lors des rencontres de cette sélection, le milieu de terrain a évolué en défense centrale lors du match contre la Corée du Sud à Doha (1-1 et 6 tab 5). « Ce fut une belle expérience contre une belle équipe sud-coréenne que nous avons réussi à contenir en infériorité numérique », a indiqué Diagne. « Si à la CAN, l’objectif est d’aller le plus possible, nous avons en tête de prendre les matchs les uns après les autres, pour assurer notre qualification en Coupe du monde », a-t-il relevé, ajoutant que la référence sur ce plan, c’est la génération 2015. « Avec la Coupe du monde » de cette année-là, ’ils se sont ouverts les portes des clubs professionnels en Europe et nous voulons tous avoir la même trajectoire ou plus », a-t-il indiqué.