Partager

En dépit d’un statut de favori du Sénégal face au Cap-Vert qui n’a pas pu se qualifier à la CAN 2015, Aliou Cissé ne veut pas sous-estimer pour autant les «Requins bleus» qui «ont été premiers du continent pendant un bon bout de temps».

 

Début de la préparation

«Je peux dire que les joueurs ont été plutôt bons dans leurs championnats respectifs. Il n’y a pas eu de blessés. On a récupéré une douzaine de joueurs, le reste viendra ce soir (hier,ndlr). On fera le constat avec le médecin pour voir leur état de forme. Je les ai trouvés bien mentalement et physiquement. Maintenant, c’est surtout samedi qu’il faudra être bons.»

L’effectif

«La moitié est venue aujourd’hui (hier, ndlr), notamment ceux qui ont joué vendredi et samedi. Cela nous a permis de travailler. Le groupe sera au complet aujourd’hui. Cheikhou a eu un petit bobo, on a préféré le préserver. Mais ce n’est rien de grave. Il reviendra dans le groupe demain (aujourd’hui, ndlr). C’est pareil pour Kara Mbodji.»

 

La stratégie 

«Il ne faut pas soulever un débat sur les huis clos de l’Equipe nationale. On a toujours ouvert la Tanière et ça continue. Aujourd’hui, c’est le cas. Nous avons pensé que c’était important d’être entre nous sur les deux-trois prochains jours pour travailler sur quelques stratégies. C’est juste ça. Et samedi, les Sénégalais verront leur équipe. Ils n’ont jamais été coupés de leur équipe et continueront à la supporter. C’est juste une façon de faire que nous avons décidée sur ce match-là.»

 

«Le Cap-Vert a de très bonnes individualités»

 

L’adversaire

«Le Cap-Vert n’est pas une grande équipe, c’est vous qui le dites. Ils ont été premiers du continent pendant un bon bout de temps. C’est une équipe capable de jouer, qui a de très bonnes individualités devant et est aussi capable de partir en contre-attaque. C’est aussi une équipe très athlétique capable d’évoluer avec un visage plus défensif. Cela nous permettra de hausser notre niveau de jeu. On n’a jamais eu à sous-estimer une équipe et cela ne va pas commencer samedi. C’est un match officiel, le Sénégal a envie de retourner à la Coupe du Monde et cela commencera par ce match contre le Cap-Vert, tout simplement. Tous les Sénégalais le désirent et pour que cela puisse être possible, nous devons faire un très bon match samedi.»

 

Le public

«Le Sénégal n’a pas l’habitude de faire de huis clos, c’est aussi important de travailler dans de bonnes conditions, on a besoin de sérénité. On s’attend à un très gros match et le plus important est de rester sur la continuité de ce que nous sommes en train de faire depuis un an et demi. C’est le genre de match qui constitue une source de motivation. Il n’y a pas plus de pression que le match contre le Burundi ou les autres. Il s’agit de l’Equipe nationale et il est important d’être toujours à cent pour cent. C’est juste une répétition, pour eux, sportifs de haut niveau, et pour nous, entraîneurs. C’est notre travail de jouer ce genre de match-là. D’ailleurs, je pense que ce sont de très bons matchs. Cela peut nous permettre de voir ce que vaut vraiment l’Equipe nationale.»