Partager

La sélection du Cap-Vert, opposée samedi aux Lions du football, pour la première journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, a démarré ce lundi à Lisbonne (Portugal) son stage de préparation en direction de cette rencontre prévue au stade Léopold Sédar Senghor, à Dakar, annonce l’agence officielle capverdienne.

Désormais dirigés par Lucio Antunes, le premier technicien à qualifier le Cap-Vert pour une phase finale de la Can en 2013, en Afrique du Sud, les Requins Bleus vont faire cinq séances d’entraînement sur place, avant de rallier la capitale sénégalaise, jeudi, ajoute la même source.

Interrogé par la presse locale, le coach capverdien, qui a fait appel à un groupe de 22 joueurs, a dit reconnaître la difficulté de la tâche qui l’attend face à la sélection sénégalaise, auteure d’un carton plein lors des éliminatoires de la Can 2017 et qui occupe la 3ème place du classement Fifa des pays africains.

«Mais nous allons mettre sur pied une stratégie qui nous permettra de faire un bon jeu en gagnant les duels», a-t-il expliqué, annonçant une bonne organisation qui permettrait à son équipe de retrouver son lustre d’antan. Ce match contre le Sénégal sonnera le retour du technicien capverdien, recruté par le club angolais de Progresso de Sambizanga, après avoir conduit les Requins Bleus en quart de finale de la Can 2013.

En plus de Sénégal-Cap Vert dont le coup d’envoi est prévu à 20h locales, l’autre match de ce groupe D opposera à Ouaga­dougou le Burkina Faso à l’Afrique du Sud.