Partager

En l’absence d’Abdoulaye Diallo, Khadim Ndiaye avait gardé les buts de l’équipe nationale du Sénégal lors des dernières sorties contre le Rwanda, le Burundi et la Namibie. Avec le retour à la compétition de Diallo, qui garde désormais les buts de Rizespor, la lutte pour le statut de titulaire devrait s’intensifier. 

Après plusieurs absences, Abdoulaye Diallo est de retour dans le groupe des Lions qui feront face au Cap-Vert, pour le compte de la première journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Le portier de 24 ans n’avait plus disputé de rencontre avec la sélection nationale depuis la 4ème journée des éliminatoires de la CAN 2017, le 29 mars dernier face au Niger à Niamey (1-2). Touché aux adducteurs à la 60ème minute, l’ancien portier de Rennes avait cédé sa place à Khadim Ndiaye. Depuis, c’est le gardien du Horoya (D1 Guinée) qui a gardé les buts de la Tanière face au Rwanda (2-0) en amical, contre le Burundi (2-0) et la Namibie (2-0) en éliminatoires de la CAN 2017. Crédité de bonnes prestations, le champion du Sénégal avec la Linguère en 2009 marquait ainsi des points précieux et se présentait comme un sérieux candidat pour la titularisation.

Cependant, Abdoulaye Diallo ne compte pas se laisser faire. Remplaçant à Rennes où il a longtemps été barré par Benoît Costil, il est parti se relancer en Super Lig turque après son prêt à Rizespor jusqu’à la fin de la saison. Dès son arrivée, l’international sénégalais s’est imposé comme le numéro 1 à son poste, même s’il est loin de produire des prestations de haute facture. Dans les buts de Rizespor, vainqueur de d’Akhisar Belediye (1-0) lors de la 3ème journée, Diallo s’est montré moins souverain lors des revers face à Galatasaray (2-0, 4ème J.) et Kayserispor (2-1, 5ème J.). Même si son club est premier relégable avec 4 points sur 15 possibles, Abdoulaye Diallo a repris goût à la compétition et semble d’attaque pour reprendre le statut de gardien numéro 1 en sélection nationale.

D’ailleurs, Aliou Cissé confiait que le joueur formé à Rennes devait avoir du temps de jeu pour rester titulaire en sélection. «Aujourd’hui, on n’a pas forcément désigné un gardien inamovible. On a choisi un gardien de but en la personne d’Abdoulaye Diallo qui nous a montré de belles choses et, ça, vous ne pouvez pas le nier. Il a toujours fait ce au’il a à faire. Abdoulaye Diallo lui-même sait que pour continuer a être titulaire dans cette équipe nationale, il va falloir au’il joue en club. Il est en train d’y travailler, on en a discuté et l’avenir nous édifiera», indiquait Aliou Cissé. Avant que Tony Sylva, le coach des gardiens de l’équipe nationale, ne renchérisse : « On a commencé avec Abdoulaye Diallo et je pense qu’il fait ses matchs, même s’il ne joue pas. Aujourd’hui, je suis bien placé pour savoir qu’un gardien doit jouer régulièrement. Personnellement, j’ai vécu la même expérience. On a discuté avec l’intéressé lui-même. la situation ne peut pas continuer comme ça. Un gardien doit jouer. Même s’il faut prendre des risques pour aller voir ailleurs, cela en vaut la peine. le pense que même si c’est la deuxième division, il faut partir parce que ça vous permet de gérer les réflexes. Comme le coach a dit, si Abdoulaye Diallo continue de rester sur le banc à Rennes, il est évident qu’on prendra une décision. Le critère en sélection, c’est la performance et si un gardien ne joue pas, je suis désolé, il ne peut pas être performant», déclarait l’ancien pensionnaire de Monaco. Le message a été clair pour Abdoulaye Diallo qui a fini par changer d’air. Mais est-ce que ce sera suffisant pour déloger Khadim Ndiaye des buts. La prochaine rencontre face aux Requins Bleus nous édifiera.