Partager

Les « Lionceaux » du Sénégal s’apprêtent à s’envoler pour Conakry où les attend le Syli cadet pour le match retour du dernier tour des éliminatoires de la Can U17. Après un peu plus d’une dizaine de jours de préparation, Aly Male et ses gosses doivent quitter Dakar demain ou jeudi pour la capitale guinéenne et préparent actuellement une opération commando sur Conakry, dimanche à partir de 16h30 au stade du 28 septembre.

Battus par 1 but à 0 à Dakar il y a un peu plus d’une semaine lors du dernier tour aller des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations U17 (cadets), les « Lionceaux » du Sénégal se préparent à rallier Conakry pour disputer une manche retour de tous les dangers. Car il leur faudra rien moins qu’une victoire et par deux buts d’écart s’ils veulent se qualifier pour « Madagascar 2017 ». A moins de s’imposer sur le même score qu’ils ont perdu la manche aller et d’espérer passer aux tirs au but. L’entraîneur national Aly Male en est conscient, ses joueurs également.

C’est pourquoi dès la fin du match aller de Dakar, ils sont vite retournés en regroupement fermé au centre technique Jules François Bocandé de Toubab Dialao pour refaire leurs gammes et préparer l’expédition, l’opération Commando même sur la capitale guinéenne.

Et pendant une dizaine de jours, Faustino Manga et ses camarades ont revu tous les schémas tactiques du jeu, ont disséqué également le jeu de leurs adversaires. Une véritable revue technique car, comme l’a souligné coach Aly Male, il fallait revoir aussi les erreurs commises lors du match aller afin d’apporter des correctifs. « Nous allons vers un match difficile aussi bien pour nous que pour nos adversaires.

Car la qualification n’est pas encore acquise. Nous pouvons réussir à Conakry ce que les Guinéens ont fait à Dakar. Donc nous sommes toujours en course pour la qualification », a déclaré l’entraîneur sénégalais dans un certain optimisme. Cela d’autant plus qu’il est parvenu à récupérer deux de ses trois joueurs qui n’avaient pu prendre part au match de Dakar. Le latéral Ibrahima Dramé a purgé sa suspension et l’attaquant Cheikh Ahmadou Bamba Dieng est revenu de blessure ; il ne reste qu’Ousseynou Niang qui attend le feu vert des médecins.

Mais Aly Male ne se focalise pas trop sur cet impair car, selon lui, ses joueurs sont interchangeables comme ils l’avaient prouvé lors de la double confrontation victorieuse contre la Tunisie. « Maintenant nous devons être réalistes devant le but car nous savons que nous n’avons pas bien joué à Dakar. En fait, on n’a pas joué sur notre vraie valeur et cela doit être rectifié à Conakry. Si l’on veut se qualifier, il faut donc qu’on gagne à Conakry ; il n’y a pas d’autre solution.

Mais les gosses sont motivés à l’idée de disputer ce match important qui doit déterminer la suite de leur parcours car ils veulent faire de même que leurs aînés », a-t-il dit.