PARTAGER

Après une dizaines de matchs disputés, Aliou Cissé se rapproche de plus en plus de son 11 type Même si des postes restent à pourvoir, des joueurs comme Sadio, Mané, Baldé Diao Keita, Idrissa Gana Guèye, Cheikhou Kouyaté, Kalidou Koulibaly ou encore Kara Mbodj semblent avoir pris une grosse avance sur leurs concurrents. 

Abdoulaye Diallo, n°1 pour combien de temps ?

Depuis l’arrivée d’Aliou Cissé à la tête des Lions, Abdoulaye Diallo a été le gardien le plus utilisé. Titularisé pour la première fois lors du match amical face au Ghana (2-1), le 28 mars 2015 en France, le jeune portier n’a quasiment plus quitté la cage des Lions. Contre Burundi (3-1),AIgérie (1-0), Namibie (2-0), Madagascar (2-2 et 3-0), Niger (2-0), Abdoulaye Diallo avait fini de montrer qu’il disposait d’une grosse avance sur ses principaux concurrents dont Khadim Ndiaye. Ce dernier gardera les buts sénégalais lors de la défaite enregistrée face à l’Afrique du Sud à l’occasion du Challenge Mandela (1-0). L’ancien portier de la Linguère profitera aussi de la blessure d’Abdoulaye Diallo à Niamey face au Niger (2-1) pour grappiller du temps de jeu. Diallo encore blessé et forfait contre le Rwanda (2-0) en amical et face au Burundi (2-0), en éliminatoires de la CAN 2017, Khadim Ndiaye, titularisé, avait marqué des points précieux dans la concurrence. L’actuel portier du Horoya de Conakry avait aussi été crédité d’une bonne prestation lors de la victoire du Sénégal sur la Namibie (2-0), à l’occasion de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2017. En l’espace de quelques matchs, Khadim Ndiaye a bouleversé les certitudes sur le statut de n°1 de la Tanière. Loin de s’être fait déboulonner de «sa cage», Abdoulaye Diallo pourrait effectuer un retour en force. Scotché sur le banc de touche de Rennes à cause de la rude concurrence de Benoît Costil, le Sénégalais de 23 ans a changé d’air pour rejoindre la Turquie et le club de Rizespor où il a été prêté une saison. De retour à la compétition avec déjà 2 rencontres de Super Lig turque dans les jambes, Diallo devrait bientôt être d’attaque pour reprendre «son bien».

Le duo Kara-Kalidou fait le vide autour de lui

Appelé pour la première fois lors de la 2ème journé des éliminatoires de la CAN 2017 contre la Namibie, Kalidou Koulibaly s’est rapidement imposé comme un cadre de la Tanière grâce à ses bonnes performances et son entente avec Kara Mbodj. Avec la paire Kara-Koulibaly en défense centrale, l’équipe nationale n’a encaissé que 2 buts lors des éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. Une grosse solidité qui a aidé le Sénégal à réaliser un parcours sans faute avec 6 victoires en autant de sorties. Avec des concurrents de l’envergure du défenseur de Naples et celui d’Anderlecht, Fallou Diagne, qui peine avec le Werder Brême, et Zargo Touré, qui ne multiplie pas les grosses prestations avec Lorient, ne risquent pas de changer la hiérarchie. En dehors de la défense centrale, les places sont à prendre sur le flanc droit comme sur le côté gauche. Au poste de latéral droit, Lamine Gassama est le titulaire depuis l’avènement d’Aliou Cissé à la tête des Lions. Cependant, le joueur formé à Lyon est loin de faire l’unanimité. Ibrahima Mbaye semble être une bonne alternative, même s’il passe le plus clair de son temps sur le banc de Bologne en Italie. Fallou Diagne qui a été utilisé au poste lors du dernier succès des Lions sur les Brave Warriors a montré des lacunes sur le plan offensif, même s’il a assuré défensivement. Dans ces conditions, Lamine Gassama est bien parti pour retrouver une place de titulaire. D’autant plus qu’il vient de signer à Alanyaspor après son départ de Lorient. Sur le flanc gauche, la longue indisponibilité de Pape Ndiaye Souaré risque de donner des maux de tête à Aliou Cissé. Victime d’un grave accident de voiture, le latéral gauche sénégalais sera éloigné des pelouses pour une durée de 4 à 6 mois et est forfait pour la prochaine CAN au Gabon. Saliou Ciss, en pleine forme avec Valenciennes et brillant face à la Namibie, devrait profiter de ce boulevard pour faire son trou.

Gana Guèye-Cheikhou Kouyaté, les rois du milieu

Comme Kara Mbodj et Kalidou Koulibaly en défense centrale, Idrissa Gana Guève et Cheikhou Kouyaté semblent indéboulonnables au milieu. Agressifs dans le bon sens du terme, présents au marquage et efficaces dans la récupération du ballon, Idy et Cheikhou ont été précieux dans le carton plein réalisé en éliminatoires de la CAN 2017. Les deux joueurs, qui ont effectué leur entrée dans la Tanière après la brillante campagne des olympiques sénégalais lors des JO 2012 à Londres, détiennent une grosse avance sur leurs rivaux. Pour arracher une place de choix dans l’entrejeu des Lions, Cheikh Ndoye, Younousse Sankharé, Pape Kouly ou Pape Alioune Ndiaye devront mettre les bouchées doubles.

Sadio Mané et Baldé Diao en détonateurs de l’attaque

Même si elle peut mieux faire, l’attaque des Lions a été l’une des satisfactions des éliminatoires de la CAN 2017. Les Lions ont inscrit 13 buts en 6 rencontres. Meilleur buteur avec 3 réalisations, Sadio Mané s’est imposé comme le patron de l’attaque. Souvent utilisé sur le côté droit, la nouvelle coqueluche d’Anfield, grâce à sa percussion et sa facilité dans les dribbles, est le principal détonateur de l’attaque. Son duo avec Baldé Diao auteur de bonnes prestations depuis sa première sélection face au Niger est prometteur. Avec la sélection d’Ismaïla Sarr, Aliou Cissé dispose d’u ne solution supplémentaire sur sa ligne offensive. Pour certains, un 4-2-3-1 avec Ismaïla Sarr sur le côté droit de l’attaque, Baldé Diao Keita à gauche et Sadio Mané dans l’axe ferait le plus grand bien à l’équipe nationale. Comme attaquant de pointe, Mame Biram Diouf, naguère titulaire indiscutable, pourrait faire les frais de ses récentes prestations. Moussa Konaté souvent brillant avec les Lions et Famara Diédhiou décisif sur penalty face à la Namibie pourraient faire de l’ombre à «Diégo».