Partager

Après une campagne réussie lors des éliminatoires de la CAN 2017, l’équipe nationale peut se projeter sur la prochaine grand-messe du football africain et les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 qui se tiendra en Russie. Pour aborder ces échéances de la meilleure des manières, le coach national pourrait insuffler du sang neuf dans les différents compartiments du jeu. 

L’équipe nationale du Sénégal a bouclé les éliminatoires de la CAN 2017 de la meilleure des façons avec 6 victoires en autant de sorties. Une performance inédite qui ne devrait pas pousser les joueurs d’Aliou Cissé à s’ériger en redoutable machine avant le début des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 et surtout de la CAN 2017. Avant ces échéances d’une importance capitale, Aliou Cissé, le coach des Lions, aura la latitude d’ajouter des éléments dans son groupe et effectuer des changements opportuns. En défense, des chamboulements pourraient se faire sur les flancs droit et gauche. Le flou le plus total règne sur le poste de latéral droit. Lamine Gassama, l’habituel titulaire au poste, était absent de la dernière rencontre face à la Namibie parce qu’il n’avait pas encore de point de chute après la fin de son contrat à Lorient. En son absence, Fallou Diagne, titularisé face aux Warriors, a réalisé un match propre sur le plan défensif mais n’a jamais pu apporter un plus offensif. Ibrahima Mbaye, quant à lui, déjà titularisé lors de victoire en amical au Rwanda (2-0), est resté sur le banc de touche. La concurrence est plus que jamais d’actualité dans un secteur ou aucun joueur ne se détache du lot. Alors que le flanc droit est considéré par beaucoup comme le maillon faible de la défense des Lions, Aliou Cissé pourrait être poussé à faire appel à des renforts.

Sabaly pour concurrencer Gassama et Mbaye

Youssouf Sabaly pourrait ainsi être une bonne option. Le jeune Franco-sénégalais de 23 ans sort d’une très bonne saison à Nantes où il a disputé 30 rencontres de Ligue 1. De retour de prêt au PSG, Sabaly a pris la direction de Bordeaux avec qui il a été titularisé lors des 3 premières journées du championnat. Après être parvenu à décrocher des joueurs nés en Europe comme Younousse Sankharé, Kalidou Koulibaly et Baldé Díao Keita, Sabaly pourrait être la prochaine prise de l’ancien capitaine de l’équipe nationale. Le joueur formé au PSG, loin d’être dans les plans de Didier Deschamps, aura l »opportunité d’évoluer avec les Lions avec qui il pourrait se battre pour remporter la prochaine CAN et se qualifier à la Coupe du monde 2018. Aliou Cissé a moins de soucis à se faire sur le côté gauche de la défense. Pape Ndiaye Souaré, le joueur le plus utilisé au poste depuis l’arrivée du coach aux dreadlocks, est loin d’être mauvais. Saliou Ciss, brillant face à la Namibie, a montré qu’il faudrait compter sur lui pour exacerber la concurrence. Absent de la Tanière depuis plusieurs rencontres, Cheikh Mbengue, de retour à la compétition après avoir rejoint Saint-Étienne, garde des chances d’effectuer son retour.

Younousse Sankharé s’installe, Saivet de retour?

Au milieu de terrain, la concurrence est moins vive même si les joueurs de qualité ne manquent pas. Excellents à la récupération, Idrissa Gana Gueye et Cheíkhou Kouyaté règnent en maîtres. Les deux joueurs n’ont jamais été absents d’une liste d’Aliou Cissé. Alors que Cheikh Ndoye effectue souvent de bonnes entrées, Younousse Sankharé s’installe de plus en plus dans l’entrejeu. Après sa première titularisation réussie face au Rwanda (2-0) en amical, Younousse a confirmé face à la Namibie. La nouveauté clans les prochaines listes a de grandes chances d’être le retour de Henry Saivet. Après son passage raté à Newcastle en Angleterre, l’ancien Girondin est en train de retrouver la compétition à Saint-Étienne.

Ismaïla Sarr avec Sadio et Baldé Diao ?

Avec 13 buts inscrits lors des 6 matchs disputés à l’occasion des éliminatoires de la CAN 2017, l’équipe nationale a été efficace sur le plan offensif. Il faut dire que face à des équipes comme la Namibie, le Niger et le Burundi, l’opposition était loin d’être terrible. Pour le dernier match de poule contre les Warriors, Aliou Cissé a eu la bonne idée de lancer des nouveaux comme Ismaïla Sarr. Entré à la 68ème minute à la place de Sadio Mané, l’ancien joueur de Génération Foot a apporté de la vitesse et de la percussion sur l’aile droite de l’attaque. Le joueur qui excellait le plus souvent en excentré gauche, notamment à l’occasion de la dernière CAN U23, a marqué des points. Pour les prochaines sorties, évoluer en 4-2-3-1 avec Ismaïla Sarr à gauche, Baldé Diao à droite et Sadio Mané dans l’axe, juste derrière l’attaquant de pointe, pourrait être une solution. La question est maintenant de savoir qui sera cet attaquant de pointe. Peu en vue face à la Namibie et loin d’être transcendant à Stoke City, «Diego» risque de voir son statut de titulaire contesté par les jeunes loups aux dents longues comme Famara Diédhiou buteur sur penalty après avoir pris sa place contre les Warriors. Mbaye Niang, longtemps sollicité, serait aussi une possible bonne recrue. D’autres joueurs comme Pape Sané (Caen) gardent l’espoir d’être rappelés.