Partager

L’État du Sénégal a déboursé une enveloppe financière de 357 500 000 FCFA de primes de victoires au cours des six matchs des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Gabon-2017.

Comme convenu lors d’une rencontre tripartite qui a réuni la tutelle, les fédéraux et les joueurs, l’État du Sénégal a mis la main à la poche pour tenir ses promesses. À cet effet, il a paye, ne serait-ce que pour les primes de victoires des joueurs, la somme de 357 millions FCFA. Dans ce protocole, les différentes parties ont convenu d’une prime de victoire de 2 millions FCFA pour chaque joueur par match gagné sans oublier les 500 000 FCFA de primes de sélection. Sur l’ensemble de la campagne, Aliou Cissé a sollicité le concours de 42 joueurs. Parmi ces derniers, neuf ont été dans toutes les campagnes. Il s’agit de Khadim Ndiaye, Kara Mbodji, Idrissa Gana Guèye, Cheikhou Kouyatè, Sadio Mané, Moussa Konaté, Mame Biram Diouf, Pape Alioune Ndiaye et Cheikh Ndoye, qui ont empoché chacun 15 millions FCFA pour l’ensemble des rencontres. Ce qui fait un total de 135 millions FCA.

Ils sont suivis par les joueurs à cinq capes que sont : Abdoulaye Diallo, Zargo Touré, Pape Ndiaye Souaré, Lamine Gassama, Kalidou Koulibaly. Ils ont encaissé 12 500 000 FCFA chacun un total de 62 500 000 FCFA.

S’y ajoute le lot des 7 joueurs qui ont chacun été convoqués à quatre reprises. Parmi ces derniers, figurent Pape Seydou Ndiaye, Boukary Dramé, Henri Saivet, Mouhamed Diamé, Younousse Sankharé, Amara Baby et Diao Baldé Keita, qui se sont partagé 70 000 000 FCFA à raison de 10 millions par joueur.

Issa Sarr, Baye Oumar Niasse et Famara Diédhiou ont chacun 3 convocations. Ce qui fait 7 500 000 FCFA de primes gagnées par joueur pour un total de 22 500 000 FCFA.

Les neuf joueurs qui n’ont eu que deux matchs à leur actif ont perdu 45 millions. Ils s’agit de : Lamine Sané, Cheikh Mbengue, Ibrahima Mbaye, Fallou Diagne, Stéphane Badji, Pape Kouly Diop, Alfred Ndiaye, Salif Sané et Chérif Salif Sané. Ils ont chacun émargé hauteur de 5 millions FCFA.

Il y a neuf joueurs qui ne sont passés à la caisse qu’une seule fois : Lys Gomis, Pape Demba Camara, Khadim Thioub, Victor Bindia, Issa Cissokho, Saliou Ciss, Diafra Sakho et récemment Ismaïla Sarr se sont contentés, avec une cape chacun, d’une prime de 2 500 000 FCFA.

Cependant, le sélectionneur qui a le double de la prime des joueurs ne perçoit pas de prime de sélection. Aliou Cissé a, à cet effet, reçu un chèque de 24 millions raison de 4 millions FCFA par match gagné. Ses adjoints ont reçu quant à eux, la moitié des émoluments des joueurs. Le staff médical, l’intendance sont payés pour leur part par pourcentage par rapport à la somme des joueurs. Mayacine Mar, le directeur technique national, a perçu la même prime que les footballeurs. Ce qui lui fait un total de 12 millions FCFA depuis le début des éliminatoires.