Partager

Six matchs, six victoires : les Lions ont assuré l’essentiel en remportant leur 6ème match de suite dans ces éliminatoires de la CAN 2017. Toutefois, ce fut difficile, voire même laborieux, par moments, pour les hommes d’Aliou Cissé.

Khadim Ndiaye : Le portier des Lions n’a pas eu grand-chose à faire. Les Namibiens, ayant eu rarement l’occasion de se porter vers l’avant, lui ont facilité la tâche. Cette stratégie des hommes de Ricardo Mannetti a dû même l’endormir par moments et si les coéquipiers de Pietrus Tshisembe avaient été un peu plus tranchants sur les rares occasions qu’ils ont eues, son après-midi serait sans doute un peu moins tranquille.

Zargo Touré : il est vrai, la défense sénégalaise a été rarement mise à l’preuve par les Warriors. Mais Zargo Touré s’est tout de même bien acquitté de ses tâches défensives. Dommage qu’il ne se soit pas souvent projeté vers l’avant pour apporter le surnombre dans le dernier tiers namibien.

Fallou Diagne : Le nouveau sociétaire du Werder Brême étrennait sa troisième cape avec les Lions. Comme ses compères de la défense, il a tiré son épingle du jeu. Seul bémol, il n’a pas souvent emprunté le couloir droit pour approvisionner ses avants.

Kalidou Koulibaly : Difficile de lui trouver des imperfections. Enfin presque. Quel que soit le joueur avec qui il forme la charnière centrale, Kalidou fait avec et rend toujours une copie propre. Peu de dire qu’il est l’une des constantes de coach Cissé. Face aux Namibiens, il a encore fait montre de justesse dans ses interventions et ses relances.

Saliou Ciss : Très bon sur son côté gauche, Saliou Ciss s’est rarement fait déborder. Ses montées et ses centres ont apporté un plus au jeu offensif des Lions. Mieux, c’est sur une de ses incursions que le Sénégal a obtenu le second penalty transformé par Famara Diédhiou. Le défenseur des Lions confirme ainsi son bon début de saison en club où il est déjà auteur d’un but et d’une passe décisive.

Idrissa Gana Gueye : Avec Younouss Sankharé, Gana est sûrement l’un des meilleurs Lions du match. Comme à l’accoutumée, il a été propre dans ses interventions, il a aussi ratissé un nombre important de ballons. Devant la défense, il s’est constitué en véritable barrage contre les offensives namibiennes. C’est d’ailleurs sur une de ses ouvertures que Baldé Diao Keita a obtenu un penalty en seconde période. Un penalty que ratera malheureusement Mame Biram Diouf.

Cheikh Kouyaté : Le capitaine des Lions a été moins en vue que d’habitude. Il a certes joué sa partition dans l’entrejeu des Lions, mais on l’a moins vu dans le registre box to box dans lequel il excelle, notamment en club.

Younouss Sankharé : Il est resté sur la même dynamique que lors des matchs face au Rwanda (amical) et au Burundi (avant-dernière journée des éliminatoires). Younouss Sankharé a été d’un grand apport pour le duo d’attaque. Son aisance technique et sa clairvoyance dans le jeu auraient pu déboucher sur au moins un but pour récompenser ses efforts. D’ailleurs, il aurait même pu marquer sur l’occasion qui a amené le but de Baldé Diao Keita à la 32ème minute. Son tir a été repoussé par le gardien namibien, avant que le sociétaire de la Lazio ne surgisse pour pousser le ballon au fond des filets.

Sadio Mané : Sa prestation est un peu à l’image de l’attaque des Lions. Le bloc bas des Namibiens ne l’a pas beaucoup aidé pour mener à bien son rôle d’animateur du jeu des Lions. Il a été libre dans son positionnement, mais il a été peu en vue, manquant même d’ouvrir la marque dans les toutes premières minutes du match.Ismaïla Sarr qui l’a remplacé à la 66ème minute étrennait sa toute première sélection chez les A. Et il a apporté de la vitesse et de la percussion sur le côté droit. Il aurait même pu offrir une passe décisive sur son premier ballon si l’arrière namibien n’avait pas concédé un corner.

Mame Biram Diouf : Quand ça ne veut pas rentrer Mame Biram Diouf aura tout tenté. En vain. Il faut dire que le buteur de Stoke City a rarement été servi dans de bonnes conditions. Il a raté une pléthore d’occasions, y compris un penalty obtenu par Baldé Diao Keita. Son début de saison terne avec Stoke ne l’a pas beaucoup aidé pour faire le plein de confiance. Famara Diédhiou qui l’a remplacé à la 72ème minute a été plus chanceux pour avoir marqué sur le deuxième penalty obtenu par Saliou Ciss à la 83ème minute.

Diao Baldé Keita : La quatrième fut la bonne. Il a, en effet, fallu attendre la 4ème sélection avec les Lions pour voir Diao Baldé Keita marquer son tout premier but avec le Sénégal. Comme à son habitude, il a été très remuant sur son côté gauche, récompensé en cela avec un penalty suite à une belle ouverture de Gana. Sa prestation aurait même pu être plus belle s’il avait concrétisé les deux occasions qu’il a eues en première période. Il sera remplacé à la 5ème minute par Cheikh Ndoye.