Partager

Transféré par Chelsea à Sunderland en fin de semaine dernière, l’ancien défenseur central du FC Nantes Papy Djilobodji n’a jamais vraiment eu l’intention de revenir en France au mercato.  

Papy Djilobodji (27 ans) a quitté Chelsea vendredi soir pour signer à Sunderland pour quatre saisons. Le départ du Sénégalais permet d’ailleurs aux Blues d’enregistrer l’une des plus-values les plus improbables de l’histoire du football au détriment du FC Nantes. En effet, preuve que le Mercato anglais est complètement déréglé, en seulement un an et alors qu’il n’a joué que trois petits bouts de matches avec Chelsea avant de partir pour un prêt mitigé au Werder Brême, Djilobodji a vu sa cote augmenter de près de 138%.

Acheté 4 M€ à Nantes, le défenseur aurait été cédé pour une somme comprise entre 9,4 et 9,5 M€ ! Une somme folle pour un joueur qui n’a jamais fait ses preuves en Premier League. Justement, l’ancien Canari était annoncé dans les petits papiers de l’OM en début de mercato, le club phocéen l’ayant déjà courtisé quand il évoluait au FC Nantes. Un retour en France l’aurait-il seulement tenté ?

« J’ai confiance en moi et je travaille tout le temps, je ne pense pas que les gens peuvent m’oublier. Quand tu reviens, on voit que tu es toujours là. Je ne voulais pas rentrer en France, j’y suis déjà resté longtemps. Je préfère montrer autre chose dans d’autres pays, a-t-il coupé court dans L’Équipe avant d’évoquer ses objectifs de la saison avec les Black Cats. Jouer tous les matches, ne pas avoir de blessure, et qu’on finisse dans les dix premiers. Il y a Lamine Koné, Wahbi Khazri, Younès Kaboul, ça fait pas mal d’anciens de L 1. Ça va le faire… »