Partager

Ibrahima Sy et Seydou Sy sont souvent considérés comme les futurs gardiens de l’équipe nationale du Sénégal. Cependant, les deux jeunes portiers éprouvent beaucoup de difficultés à s’imposer en clubs. 

En mars 2015, Ibrahima Sy, tout juste âgé de 19 ans, quittait l’Olympique de Marseille pour rejoindre Lorient. Chez les Merlus qui lui ont fait signer son premier contrat professionnel, l’ancien pensionnaire de Dakar Sacré-Cœur comptait poursuivre son apprentissage et donner un coup de fouet à sa jeune carrière. «Je suis très content, c’est un évènement que j’attendais depuis longtemps. Je n’ai jamais rien lâché et aujourd’hui je suis récompensé. C’est un rêve qui est devenu réalité. C ‘est une première étape de ma carrière et j’espère aller le plus loin possible avec le FC Lorient», déclarait-il dans Foot Mercato. Depuis, le gardien de but, auteur d’excellentes prestations lors de CAN U20 2015 au Sénégal et à l’occasion du Mondial de la même catégorie en Nouvelle Zélande, peine à faire son trou dans le monde professionnel. L’année passée, blessé à l’épaule, il n’avait disputé qu’une dizaine de rencontres en CFA et participé à des séances d’entrainement avec l’équipe première. Après une saison aussi mitigée, le jeune portier faisait un bilan objectif dans les colonnes de Stades. «Avec ma blessure, ma situation était plus que compliquée. Je ne ferai pas la fine bouche parce que le portier de Lorient, Lecomte, est très bon. Il est jeune, il a l »avenir devant lui. C’est évident qu’il reste au poste. Moi, le temps ne m’a pas permis de travailler comme il faut pour aspirer à une quelconque place. J’étais, comme je l’ai dit, éloigné des pelouses par une blessure. Cela m’a pénalisé», confiait le fantasque gardien de but qui, cette saison encore, débute dans l’équipe réserve.

Beaucoup de si… pour Ibou et Seydou

Comame Ibrhima Sy, Seydou Sy avait aussi participé à la CAN U20 au Sénégal en 2015. Titulaire à l’entame du tournoi, il avait finalernent perdu sa place au profit d’Ibou Sy. La faute à une piètre prestation lors de la défaite en match d’ouverture contre le futur vainqueur : le Nigeria (3-1). Passé par le Racing de Dakar, Touré Kunda (devenu Mbour PC) et Darou Salam FC, Seydou Sy avait intégré le foot européen en 2014 après avoir signé un contrat de 4 ans avec l’AS Monaco. En deux saisons passées au club du Rocher, le gardien de but de 20 ans est loin de s’être imposé. L’année dernière, il n’a pas joué une seule minute en championnat, en Europa League ou dans les rencontres de coupes. Le statut de n°1 étant dévolu à Daniel Subasic. Cette année encore, le portier titulaire lors de l’Euro 2016 avec la Croatie devrait régner sans partage. S’il n’a quasiment aucune chance d’être le premier choix du technicien portugais Leonardo Jardim, Seydou Sy aura également de la peine à être le numéro 2. Le club de la Principauté a ravivé la concurrence dans le secteur en recrutant l’Italien Morgan de Sanctis. Le vétéran italien (39 ans), arrivé en provenance de l’AS Roma, était aligné hier contre Fenerbahce, en match comptant pour le 3ème tour préliminaire de la Ligue européenne des champions, après le forfait de Subasic pour blessure. Seydou Sy ne figurait même pas sur la feuille de match. Relègue au second plan, le jeune Sénégalais devrait privilégier un départ et rejoindre un club où il aurait un temps de jeu important.

Au moment où Ibrahima Sy et Seydou Sy peinent à faire leur trou en club, les gardiens locaux comme Pape Seydou Ndiaye et Cheikh Thioub évoluent avec l’équipe nationale A du Sénégal. D’ailleurs, ils étaient avec les Lions lors du match amical contre le Rwanda (2-0) et face au Burundi (2-0), à l’occasion de la 5ème journée des éliminatoires de la CAN 2017.