Partager

Marqué par une première partie de saison 2015 peu aboutie à Chelsea qui l’a obligé à s’exiler au Werder Brême, Papy Djilobodji semble tenir la corde pour une rédemption dans l’axe central des Blues. 

Papy Djilobodji avait peut-être déjà prévu un éventuel transfert, mais il reste finalement chez les Blues. Le défenseur de Chelsea peut s’estimer chanceux, il a bénéficié d’un incroyable concours de circonstances qui pourrait même le conduire à une place de titulaire en défense centrale pour la saison qui se profile à l’horizon.

Avant le début du stage de préparation, le nom de Papy Mison Djilobodji n’apparaissait même pas sur la liste des joueurs qui doivent conduire Chelsea vers ses objectifs. Trois semaines plus tard, le Sénégalais a pris part comme titulaire au premier match de préparation des Blues contre Rapid de vienne. Pour son baptême du feu sur le banc de l’équipe londonienne, le nouvel entraîneur de Chelsea a aligné «Djilo» aux côtés de John Terry. Malgré la défaite 2-0 des Blues, le Kaolackois a joué sa partition. Convaincant, il a, à nouveau, formé la paire avec Terry avant-hier mercredi, à l’occasion du deuxième match amical que l’équipe d’Antonio Conte a remporté face aux Autrichiens de Wolfsberger (3-0).

Ces titularisations, même si ce n’est qu’en matchs amicaux, tranchent avec la traversée du désert de l’ancien Nantais lorsque le banc des Blues était occupé par un certain José Mourinho qui n’hésitait pas à dire que la venue de «Djilo» au club n’était pas de son fait. Avec Guus Hiddink, qui a succédé au «Special One», le sort du Sénégalais n’a pas changé, l’obligeant à aller voir ailleurs, sans avoir eu l’opportunité de disputer ne serait-ce qu’une minute en Premier League. Le Werder Breme d’Allemagne l’accueille pour un prêt. En 4 mois, «Djilo» a pu marquer son territoire aidant son nouveau club à se maintenir en Bundesliga avec notamment l’important but de la victoire contre Francfort (1-0). Le second à l’actif du joueur de 27 ans en 14 matchs jugés aboutis.

De retour à Chelsea, «Djilo» semble être au testeur d’Antonio Conte qui a récemment assuré qu’il donnerait leur chance à tous les joueurs qui le méritent. Face à cette situation, l’ancien pensionnaire de l’AS Saloum a toutes les cartes en main pour prouver qu’il est loin d’être un second couteau. Pour l’heure, le moins que l’on puisse dire c’est que cela débute bien pour le défenseur international sénégalais.