Partager

Après une première saison ratée à Newcastle qui a finalement été relégué en D2 anglaise, Henri Saivet aura l’ambition de briller pour gagner une place de titulaire et retrouver l’équipe nationale qui disputera la CAN 2017.

« Je suis vraiment fier de jouer pour ce club et je suis vraiment excité à l’idée de relever le défi qui nous attend. Saint James’ Park est un stade vraiment impressionnant et spécial. En France, il n’y a aucun stade avec lequel le comparer. Je suis impatient d’y jouer et d’aider mes nouveaux coéquipiers à grimper au classement», confiait Henri Saivet à son arrivée à Newcastle lors du  dernier mercato hivernal. L’internationalsénégalais venait de quitter son club formateur de Bordeaux pour parapher un contrat de 5 ans et demi avec les Magpies.

La galère de la Championship
Malheureusement pour le milieu de terrain de 25 ans, la suite de l’histoire ne sera pas en sa faveur. Cantonné au banc des remplaçants,  Saivet ne se contentera
que de bouts de matchs. Durant toute la deuxième partie de la saison, il ne jouera que 4 rencontres dont deux comme titulaire. Un bilan plus que maigre pour le joueur qui espérait donner une autre envergure à sa carrière en rejoignant le championnat le plus huppé d’Europe. Ayant échoué dans son pari d’aider les Magpies à grimper au classement pour décrocher le maintien parmi l’élite, Henri Saivet évoluera en Championship la saison prochaine. Le joueur qui a été très peu utilisé par Rafael Benitez devra montrer un nouveau visage pour gagner la confiance du technicien espagnol. Ce dernier, qui aura comme principale ambition aider le club à retrouver la Premier League le plus rapidement possible, ne devrait pas lui faire de cadeau.

Retrouver la tanière
Titulaire en sélection depuis l’arrivée d’Aliou Cissé à la tête de l’équipe nationale, Henri Saivet a perdu des points précieux dans la concurrence lors des derniers mois. Peu utilisé à Newcastle, il ne faisait pas partie de la liste des joueurs sélectionnés face au Rwanda (2-0) en amical et contre le Burundi (2-0). En son absence, l’équipe a décroché la qualification pour Gabon 2017 et ses concurrents au milieu se sont comportés de la meilleure des façons. Une pression supplémentaire pour le joueur aux 14 sélections qui devra batailler ferme en club pour participer à la prochaine messe du football africain.