Partager
Papy Djilobodji

Malgré un engagement jusqu’en juin 2019 et des prestations remarquées avec Werder Brême, Pape Djilobodji n’est pas certain de poursuivre l’aventure avec Chelsea. Son avenir international s’assombrit aussi à cause des bisbilles avec le sélectionneur national

De retour de prêt au werder Brême, Papy Djilobodji risque de ne pas évoluer sous les couleurs de Chelsea, cette saison. Non pas qu’il ait déjà trouvé une nouvelle destination, mais parce qu’il n’entre pas dans les plans d’Antonio Conte comme ça a été le cas avec Jose Mourinho, le précédent coach. Le technicien italien fait fi de la présence de l’ancien Nantais et convoite Kalidou Koulibaly. D’ailleurs, un responsable du club londonien a récemment fait savoir dans la presse britannique qu’une solution est en train d’être trouvée pour Djilobodji. Mais, en attendant, le défenseur s’entraîne et se prépare avec l’équipe. «S’il n’y a pas d’offres d’ici fin août, il continuera à s’entraîner puisqu’il est encore sous contrat», a récemment dit Tom woods dans les colonnes de The Guardian. Pourtant, nombreux étaient ceux qui pensaient que l’ancien joueur de l’AS Saloum allait faire son trou en Allemagne. Ayant fait bonne impression au werder Brême, le joueur de 27 ans n’est pas parti au-delà d’une année de prêt. Malgré les 14 matchs joués pour 2 buts marqués en Bundesliga, le ciel continue à s’assombrir devant le Kaolackois qui ignore toujours son point de chute en dépit de quelques touches qu’il aurait dans le championnat anglais, notamment à Hull City et Sunderland. Réputé pour son caractère de dur à cuir, Djilobodji continue son chemin de croix en équipe nationale. Depuis l’avènement d’Aliou Cissé sur le banc des Lions, Papy a perdu sa place de titulaire dans la charnière centrale. Pis, il n’est même plus convoqué. En sus de l’aspect sportif, il paierait les altercations qu’il aurait eues avec Aliou Cissé lors de la prise de contact de ce dernier avec l’équipe nationale, au mois de mars 2015 au Havre, à l’occasion du match amical que les Lions ont remporté (2-1) face au Ghana. C’est dire que Djilobodji ne connaît pas les contours de son avenir.
Autant en club qu’en sélection.