Partager

Pour remporter son premier trophée national depuis son accession dans l’élite sénégalaise, l’ASC NGB ne compte pas lésiner sur les moyens.  En effet pour sa première finale face au Casa Sports le 30 juillet prochain, c’est un budget de prés  de 30 millions qui est prévu en plus de 30.000 supporters.

Pour ne rien rater de cette finale qui les oppose aux Ziguinchorois du Casa Sports le 30 juillet prochain au stade Léopold Senghor, les responsables de l’équipe de Niarry Tally veulent mettre tous les atouts de leurs côtés.

Une saison qu’on espérait mieux bâtie après un titre de vice champion du Sénégal en 2014-2015, mais qui s’est au finish soldé par une 6e place peu honorable suivi du limogeage du mythique coach Lamine Dieng.

Ce qui démontre combien cette équipe du centre ville de Dakar avait des ambitions et qu’elle ne voudra pas encore laisser filer cette occasion de remporter ce trophée national qui lui permettra d’inscrire son nom en Afrique la saison prochaine. En tant que représentant en coupe CAF.

D’où cette grosse mobilisation autour des Galactiques pour les pousser à se surpasser avec un budget qui prend en compte les dépenses internes mais aussi les primes et motivations des joueurs en plus des dépenses pour leur mise au vert.  Tout cela autour de 30.000 supporters pour remplir à moitié Léopold Senghor.

Ce qui peut  bien expliquer cette « grosse » enveloppe. Mais cela suffira t-il pour faire tomber le Casa Sports qui avec les mêmes ambitions de sauver une saison « ratée » entend se rectifier avec ce trophée national ? Là est la question.

A noter que si pour NGB ce sera sa première finale, le Casa Sports quant à lui disputera sa 8 e accession  depuis 1962 quand il perdait devant la J.A ( 6 à 1) avant de soulever le trophée  en 1979 pour la première fois devant le Jaraaf ( 2 à 0),  suivi d’une autre en 1980 devant  la JA ( en deux éditions 1 à 1 et 1 à 0).

Et  les hommes de Demba Ramata Ndiaye attendront 21 ans pour gagner la coupe du Sénégal en 2011 devant Touré Kunda ( 1 à 0). Mais sans être assidus à la performance.

 Ils seront encore finalistes  malheureux  en 2013 et 2015 devant respectivement  le Jaraaf et Génération Foot.