Partager
L’attaquant du Jaraaf (élite sénégalaise) et de l’équipe nationale des moins de 20 ans, Ibrahima Ndiaye, est devenu l’un des maillons forts de l’équipe nationale des moins de 20 ans, en ballottage favorable pour la qualification à la prochaine CAN de la catégorie.
Ibrahima Ndiaye a été buteur mais surtout il était au départ des contres sénégalais lors de la rencontre contre le Ghana, comptant pour la manche aller du dernier tour des éliminatoires de l’édition 2017 de la CAN U20.
Déjà décisif contre la Tunisie (2-0), en servant deux caviars à Aliou Badji, il a été un poison pour les Black Satellites du Ghana, de l’aveu même de l’entraîneur de l’équipe ghanéenne, Didi Masud Didi Dramani.
Interrogé par la presse de son pays après la défaite 1-3, le technicien ghanéen a loué la qualité de jeu produit par les deux équipes, non sans relever l’apport de l’attaquant du Jaraaf de Dakar.
« Le Sénégal a surtout excellé sur les côtés avec Ibrahima Ndiaye qui a été très bon. Nous avons essayé de l’arrêter, parfois nous avons réussi, souvent non », a indiqué le technicien ghanéen.
Contre la Tunisie, lors de la manche retour, l’attaquant du Jaraaf a été également crédité d’un excellent match, jusqu’à recevoir les félicitations de ses adversaires tunisiens en conférence de presse.
« Le numéro 11 nous a particulièrement fait souffrir », avait dit le capitaine tunisien, louant les qualités de l’attaquant excentré, auteur d’une bonne fin de saison 2014-2015, lorsqu’il jouait pour la Linguère de Saint-Louis.
« Ce sont ces qualités entrevues à la Linguère qui ont amené le Jaraaf à mettre le grappin sur cet attaquant excentré », a rappelé l’entraîneur de l’équipe de la Médina, Alassane Dia, dans un entretien téléphonique.
« J’avoue que même si je connaissais ses qualités, le voir à ce niveau dans un match de niveau international, c’est une agréable surprise », a reconnu son technicien sénégalais.
Au Jaraaf, « il a eu du mal à s’adapter à cause d’une préparation tronquée », a ajouté le technicien. Il a décrit Ndiaye comme « le prototype de l’attaquant excentré moderne, qui va vite et le tout en dribbles et en percussions ».
« C’est une bonne nouvelle pour le football national », a-t-il résumé, rappelant que sur le 3-ème but sénégalais, il n’a pas fait que reprendre ce qu’il faisait aux entraînements.
« C’est certainement l’attaquant qui a la meilleure frappe en Ligue 1 sénégalaise et je peux vous garantir que ses ballons, il les met toujours au fond », a-t-il par ailleurs déclaré.
« Avec les matchs de l’équipe nationale, il est en train de retrouver ses sensations et de franchir un cap dans la confiance et la sérénité. C’est bénéfique pour tout le monde », a relevé le technicien, précisant qu’il est « sur la bonne voie pour atteindre le très haut niveau ».
« Un attaquant se doit d’être décisif à ce niveau de la compétition et c’est ce qu’il est en train de réussir », a par ailleurs ajouté Alassane Dia.