Partager
Chelsea's Papy Djilobodji during a training session at the Cobham Training Ground on 30th December 2015 in Cobham, England.

Prêté, durant la deuxième partie de la saison dernière, au club allemand de Werder Brême, Papy Mison Djilobodji pourrait revenir en Angleterre. Ce ne sera probablement pas avec Chelsea, mais plutôt avec Hull City dont l’entraîneur, Steve Bruce, souhaite un prêt, voire un transfert du défenseur international sénégalais de 27 ans. Ce qui n’est pas gagné d’avance.

Du coup de Blues aux Tigers ? Revenu de six mois de prêt au Werder Brême, Papy Djilobodji est dans le viseur du club anglais de Hull City. Revenu en Premier League après une saison en Championship (D2 anglaise), le club de Mohamed Diamé s’intéresse au défenseur international sénégalais de 27 ans qui ne semble pas entrer dans les plans d’Antonio Conte. Actuellement au Portugal avec son équipe pour la préparation d’avant-saison, l’entraîneur des Tigres souhaite un prêt du joueur de Chelsea pour renforcer sa défense, écrit le Hull Daily Mail. Le journal local anglais estime même que ce «Djilobodji pourrait être une très bonne signature» pour les partenaires de Mohamed Diamé. Mais Chelsea n’est pas encore dans les dispositions de brader son défenseur central. Il réclame 12 millions de Livres sterlings, environ 14 millions d’Euros, soit 9 milliards 183 millions FCfa. Cette somme pourrait être un sérieux obstacle pour Hull City dont les propriétaires ont décidé de passer la main. Assem et Ehab Allam sont déjà en négociations avancées avec d’éventuels repreneurs. Un consortium américain dirigé par l’ancien Directeur général de Goldman Sachs, Peter Grieve, tenait le bon bout avant que l’intérêt des Chinois et des Thaïlandais ne change la donne. Une décision devrait être prise au plus tard lundi, selon la presse anglaise. Heureusement, Hull City n’est pas le seul club qui s’intéresse au défenseur sénégalais.

Werder Brême et Spartak Moscou dans la chasse au «Lion»

Excellent durant ses six mois de prêt en Bundesliga, «Djilo» pourrait aussi continuer l’aventure avec le Werder Brême. Le patron du club allemand, Frank Baumann, a affirmé son souhait de conserver le joueur qui a sauvé son équipe de la relégation la saison dernière en inscrivant l’unique but de la rencontre à la 88e minute de jeu, face à l’Eintracht Frankfort. La formation russe du Spartak Moscou s’est aussi manifestée pour accueillir l’ancien Nantais.

Recruté, à la surprise générale, par Chelsea dans les dernières heures du dernier mercato estival, en septembre 2015, pour un peu plus de 3 millions d’euros (1 milliard 967 millions FCfa) (+500 000 € de bonus, 327 millions 978 mille FCfa), l’ancien Canari n’a jamais eu sa chance chez les Blues. Mais pouvait-il en être autrement pour un joueur qui n’était pas la priorité de son entraîneur ? En conférence, le 12 août 2009, José Mourinho n’avait pas hésité à déclarer à haute voix que le recrutement du Sénégalais n’était pas sa décision. «Ce n’était pas mon choix», avait reconnu le Portugais qui avait tout de même nuancé ses propos en ajoutant : «Mais c’était le choix de quelqu’un en qui j’ai entièrement confiance. Ça revient au même.»

Face aux journalistes et toujours avec son franc parler à la limite du grossier, l’ex-manager des Blues n’avait pas caché sa pensée sur le natif de Kaolack. «Je ne peux pas connaître tous les joueurs, disait-il. Mon travail ne me permet pas de passer des heures à aller voir des joueurs dans tous les pays. Pendant le mercato, lorsque les circonstances nous y obligent, on doit faire confiance à ceux qui travaillent avec nous.» Le Portugais faisait référence à Guy Hillion, un recruteur français travaillant pour le compte de Chelsea dans l’Hexagone. Sans jamais le citer, Mourinho avait réaffirmé sa confiance au Français : «J’ai eu confiance, parce que la personne qui m’a dit que Djilobodji pouvait être un bon joueur pour notre effectif est celle qui m’avait dit que Zouma serait un joueur fantastique. Donc, je le crois.»

Retrouvailles avec Mourinho le 27 août

Mais les mois ont passé et Djilobodji n’a jamais convaincu le Special One qui ne comptait pas sur lui. Résultat, pendant six mois à Londres, Djilobodji n’a joué que 59 secondes avec Chelsea, lors du 3e tour de la League Cup, le 23 septembre, en remplaçant Falcao à la 93eminute. La situation du joueur à Chelsea est restée intacte, malgré le limogeage de Mourinho et la venue de Guus Hiddink qui l’a aussi oublié sur le banc. Et si le Kaolackois venait à être transféré à Hull City, il pourrait croiser le chemin du Special One. Après avoir joué Leicester lors de la première journée de Premier League, Hull City recevra Manchester United le 27 août au KC Stadium. Un match attendu par les Tigres et qui pourrait être particulier pour le «Lion».