Partager

La proposition de certains entraîneurs et dirigeants de clubs d’augmenter les équipes de Ligue 1 de 14 à 16 ne passera pas. Le Conseil d’administration de l’instance dirigeante du football professionnel n’ayant pas jugé utile de donner une suite favorable à une telle demande qu’il juge prématurée.

Ceux qui souhaitent que le nombre d’équipes de Ligue 1 soit porté de 14 à 16 vont devoir garder leur mal en patience. Réunie en Conseil d’Administration, la Ligue Pro a dit non à une telle demande. L’info est de Ndoffène Fall, membre du Bureau de la Ligue Pro.
Invité du journal de 13h de Walf Tv le mardi 5 juillet, le dirigeant du Jaraaf révèle : «Nous avons discuté de cette proposition en réunion du Conseil d’administration. Finalement, il a été décidé de maintenir le nombre d’équipes à 14.» Et Ndoffène Fall de rappeler que «c’est une recommandation de la Fifa» qui a suggéré d’avoir «un nombre réduit d’équipes» pour réunir les ingrédients d’un championnat relevé.

Peut-être d’ici deux ans…
«Vous vous rappelez qu’on avait débuté par 18, puis 16 avant d’opter pour 14 équipes. Maintenant il faut attendre avant de faire une évaluation», souligne-t-il. Avant d’informer que ce nombre de 14 équipes pourrait faire l’objet d’une évaluation «d’ici deux ans». «Après on verra la nécessité ou non de procéder à une augmentation», indique Ndoffène Fall.

Pour rappel, c’est le coach du Casa Sports, Demba Ramata Ndiaye, qui a été le premier à avancer l’idée d’une augmentation des équipes de Ligue 1. «Si on peine en Afrique, c’est qu’on n’a pas 90 minutes dans les jambes. On ne joue pas assez au Sénégal. Le niveau est bon, nous avons besoin d’autres équipes. Il faut que cela passe par une augmentation du nombre de clubs de Ligue 1 qui doit passer de 14 à 16», disait-il. Des propos que l’entraîneur du club de Ziguinchor avaient tenus à la fin du match victorieux de son équipe face à l’Us Ouakam, lors de la 21e journée de Ligue 1.

Un avis partagé par certains de ses collègues techniciens, mais également des dirigeants de clubs. C’est le cas de Rémi Juteau de l’Olympique de Ngor ou encore du vice-président de la Linguère de Saint-Louis, Lamine Diop. Pour le premier, il s’agit d’une vieille doléance du club de Ngor, rappelant que son entraîneur avait d’ailleurs posé le problème, il y a quelques semaines de cela. «Effectivement, je partage l’idée de Demba Ramata. Il manque des équipes. Il faut qu’on revienne à 16 équipes puisque là avec les 14, c’est très serré. Il suffit juste d’un revers pour qu’une équipe de tête se retrouve en bas du classement», avait soutenu dans nos colonnes le président de l’Olympique de Ngor.

Précisant que le sujet n’a pas encore été posé au sein du club de la Linguère, Lamine Diop de son côté avait abondé dans le même sens : «Le championnat est meilleur avec 16 équipes. Même les techniciens militent pour une augmentation du nombre.» Des arguments qui n’ont finalement pas convaincu les dirigeants de la Ligue Pro.