Finale Coupe de la Ligue- Gadiaga (coach Diambars): ‘’On n’est pas favori »

Finale Coupe de la Ligue- Gadiaga (coach Diambars): ‘’On n’est pas favori »

Partager

Le coach de Diambars (club de l’élite) estime que son équipe n’est pas favorite face à Dakar Sacré-Cœur (Ligue 2) en finale de la Coupe de la Ligue, ce dimanche au stade Demba Diop. Dans un entretien avec EnQuête, Pape Boubacar Gadiaga pense néanmoins que son équipe a les ressources pour remporter ce trophée, le premier de son histoire dans cette compétition.

On est à 48 heures (entretien réalisé ce jeudi) de la finale de la Coupe de la Ligue contre Dakar Sacré-Cœur, comment se passe la préparation de ce match ?

Ça se passe bien. Sur toutes les 28 équipes engagées, il ne reste plus que 2. Une finale, c’est toujours bien d’y participer. Il y a une étape à franchir, c’est la concentration et la volonté d’aller gagner quelque chose.

C’est une rencontre entre deux équipes qui ont déjà joué et perdu une finale de la Coupe de la Ligue. Ça doit être un match particulier pour vous et votre adversaire. Dans quel état d’esprit doivent se trouver les finalistes ?

Que ce soit Dakar Sacré-Cœur (DSC) ou Diambars, aucune des deux équipes n’a envie de perdre un match. On vient avec cette envie de prendre la coupe. C’est ça qui est notre état d’esprit actuellement. On ne pense pas à la finale perdue en 2014 (contre Guédiawaye FC), pour nous. Je ne pense pas que DSC pense aussi à sa finale perdue en 2015. Ce qui est important aujourd’hui, c’est la date du 3 juillet.

Physiquement, est-ce que tous vos joueurs sont au top ?

Grâce à Dieu, on ne se plaint pas. Il n’y a qu’un seul joueur qui ne sera pas là. C’est Dame Guèye, parti en tests au Dynamo Zaghreb. Malheureusement pour nous, notre meilleur buteur ne sera pas là. Après, derrière, on a ce qu’il faut, on verra.

‘’Il y a ce parfum de fête qui plane un peu. Mais elle sera belle si on gagne’’

C’est votre dernière carte pour cette saison, après avoir manqué le championnat. Allez-vous mettre en place une préparation spéciale ou ce sera comme d’ordinaire ?

Spécial, oui et non. La préparation peut être spéciale parce qu’il y a cette envie de savourer ce moment. C’est un match différent des autres. Mais derrière, on reste dans nos habitudes. On répète nos gammes, nos stratégies. Il y a ce parfum de fête qui plane un peu. Mais elle sera belle si on gagne. Et on fera tout pour qu’elle soit belle avec la plus grande sportivité.

Vous êtes considéré comme favori à cette finale, notamment par votre adversaire qui est une équipe de Ligue 2. Comment comptez-vous aborder ce match ?

Non, on n’est pas favori. Les finales, c’est du 50/50. On a les mêmes chances. Après, l’équipe qui a plus de caractère, qui entreprend plus, gagnera ce match-là. Il faut mettre les ingrédients pour gagner ce match. Si on y met ce qu’il faut, le dimanche, en restant concentré, déterminé, on pourrait avoir quelque chose. On a les ressources pour aller chercher le titre.

Pour vous pousser à la victoire, vous pensez pouvoir compter sur le soutien du public de la Petite Côte ?

Bien sûr ! On compte sur nos supporters de Mbour, de Dakar, de tout le monde pour nous pousser à aller chercher la victoire. Diambars, c’est comme une équipe nationale. Nos joueurs viennent de partout, de chaque région du Sénégal. Quand on joue, il y a des supporters d’un peu partout dans le pays.