Partager

Transféré à Liverpool, mardi dernier pour un montant avoisinant les 40 millions d’euros (26 milliards FCFA), Sadio Mané arrivé en Angleterre il y a deux saisons, à Southampton, est sur une courbe ascendante. Et en regardant dans le rétroviseur, le pays de sa Majesté paraît même comme une terre promise pour le Sénégalais

L’ancien sélectionneur des Lions ne s’y est pas trompé. en faisant le parallèle entre Sadio Mané, nouvellement transféré à Liverpool, et le séjour de l’ancienne star des Lions, el Hadji Diouf chez les Reds, Amara Traoré a estimé que l’enfant de Bambali a plus de chances de s’imposer dans ce club que son illustre devancier à Anfield Road. Amara Traoré note, à juste titre, que Sadio Mané a l’avantage de déjà connaître le football anglais et la Premier League avant d’atterrir dans ce grand club où la première bataille sera sans doute de trouver un siège dans le vestiaire. Tout le contraire de Diouf qui avait effectué un saut sans parachute en atterrissant à Liverpool en provenance de Lens. en c’est vrai, Sadio Mané n’a pas mis du temps à s’adapter à Southampton qu’il a rejoint en 2014 en provenance des Red Bulls Salzburg. en 2 saisons, Sadio Mané (24 ans) a inscrit 25 buts en 75 matchs, toutes compétitions confondues, battant au passage le record du triplé le plus rapide en Premier League. Une performance remarquable pour ce joueur qui évoluait encore en National au Sénégal, il y a 6 ans avec Génération Foot, son club formateur.

Mais les premiers exploits de Sadio Mané au pays de sa Majesté n’ont pas commencé avec Southampton. Déjà, en avril 2012, l’ancien Messin avait été l’un des grands artisans de la qualification des Lions olympiques aux jO de Londres de la même année, lors de la victoire du Sénégal sur Oman (2- 0). C’était à Coventry. Le début d’une belle histoire qui allait se poursuivre en juillet-août de la même année, à Londres lors des jeux olympiques. Avec les Lions olympiques, le néo-Red avait littéralement explosé pour une première participation à cette compétition, tenant notamment en échec l’Angleterre (1-1). un parcours qui ne s’arrêtera qu’en quart de finale face au Mexique. La prouesse était déjà retentissante et n’avait pas manqué d’attirer les convoitises de plusieurs grands clubs européens, notamment anglais. et si Sadio Mané n’avait pas rejoint le Royaume uni à cette époque, c’est simplement parce qu’il n’avait pas disputé assez de matchs au plan international, lui permettant d’avoir le permis de séjour en Angleterre, même si, entre temps, il avait rejoint les Lions A, alors coachés par joseph Koto. L’on peut donc être rassuré, en Angleterre Sadio Mané ne peut pas se perdre. et s’il a déjà trouvé le chemin de Liverpool, il lui reste juste à creuser un énorme trou au milieu d’Anfield.